Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Arts

Nakadia, la Brune Platine: de Korat à Berlin

Nakadia, la Brune Platine: de Korat à Berlin La DJane asiatique la plus connue au monde a parcouru la planète clubbing dans tous les sens depuis 8 ans, dépassant les 600 apparitions dans plus de 300 clubs et 52 pays, de la Full Moon Party de Koh Pha Ngan à la Love Parade de Berlin où elle vit désormais 8 mois par an.

A première vue rien ne prédisposait cette fille de fermier d’Issaan à changer la face de la scène musicale thaïlandaise, si ce n’est son ouverture d’esprit qui l’a conduite à expérimenter différents emplois avant de se retrouver en 2002 en Europe comme mannequin. C’est là qu’elle découvre le clubbing et la musique électronique. Nakadia décide alors qu’elle sera DJ. Elle achète des platines, puis se lance, armée de quelques disques et d’une devise: “practice makes perfect”.

Basée à Koh Samui, elle commence à écumer les bars et clubs de la région puis de la Thaïlande tout entière, expérimentant différent styles à la recherche de sa personnalité musicale qu’elle trouvera dans un savant mélange de deep/tech house résolument tourné vers le dance floor. C’est bien là, au cœur de la fête que sa présence et son dynamisme cool font des ravages, avec son habilité toute thaïlandaise de transmettre une vraie joie de vivre.

Elle rencontre son Pygmalion en la personne du Berlinois Sebastian, qui prend sa carrière en main et la propulse sur la scène internationale. Suivant la tendance dans le DJaying, elle se met à la composition et commence à produire sa propre musique, notamment avec le producteur hollandais Alexander Koning, sur le label Bad Girls.

En 2006, elle crée deux studios d’enregistrement, un à Berlin où elle réside lors de ses tournées européennes et un autre à Koh Samui, sa base asiatique. Berlin réussit bien à Nakadia et elle y fera une apparition remarquée en ouverture de la coupe du monde de football 2006.
Puis elle crée son propre label Khonburi Underground sur lequel elle sort “Silicone Funk” et “Love Beach” en 2008.

En 2012 elle vient de sortir un nouveau single, “Sabai”, sur le label français Jett Records et son morceau “Bangkok Nights” figure sur la compilation “Selections” du label NB Records, aux côtés de DJs reconnus comme Dave Parrish, DJ Snoop ou DJ Freak. Constamment dans des avions qui l’emmènent de São Paulo à Singapour et de Berlin à Bangkok, Nakadia représente son pays aux quatre coins du monde dans un domaine où les femmes et les Thaïlandais sont encore rares.


Pour plus d'infos, www.facebook.com/djnakadia




D'après Christophe Chommeloux - Le Paris Phuket

23-06-2013

 

Nakadia Korat Berlin DJane asiatique monde planète clubbing clubs Full Moon Party Koh Pha Ngan Love Parade fille Issaan scène musicale thaïlandaise Europe mannequin musique électronique DJ platines disques Koh Samui bars Thaïlande deep/tech house dance floor fête cool joie de vivre reine vinyle Berlinois Sebastian internationale DJaying composition producteur hollandais Alexander Koning label Bad Girls studios enregistrement tournées européennes coupe monde football label Khonburi Underground Silicone Funk Love Beach single Sabai français Jett Records Bangkok Nights compilation Selections NB Records DJs Dave Parrish DJ Snoop DJ Freak São Paulo Singapour femmes Thaïlandais

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [2 autres articles sur le theme Arts]      [46 autres articles dans le secteur Thaïlande]

réaction aux articles du siamois

Archives

Elles déménagent un max!!!

Elles déménagent un max!!! Unicorn Girl est un groupe de six Thaïlandaises qui dépoussièrent les scènes live de Bangkok. Un girls band" funk-rock aussi punchy que talentueux, qui se prépare à décoller pour Paris en vue d’une tournée estivale gauloise. Elles s’appellent Aorn, Alice, New, Dom, Apple et Tuu.

[Lire la suite]17-06-2013

NAKONNAI ART MUSEIC: L’art et la vie

NAKONNAI ART MUSEIC: L’art et la vie A 10 ans, Kamon s’intéresse aux formes créées par les tuiles tombées du toit de son école à Songkla, plutôt que de jouer au foot comme ses petits camarades. Elles lui évoquent des formes, il en fait des sculptures, qu’il cache pendant deux ans sous les racines d’un arbre de l’Éveil.

[Lire la suite]17-06-2013