Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

La mer

Autour du soleil

Autour du soleil Capitaine au long cours et passionné de voile, Erwann Le Rouzic commande maintenant le Tûranor Planet Solar qui a fait récemment escale à la marina d'Ao Po. Comment se retrouve-t-on donc tout d'un coup aux commandes d'un prototype révolutionnaire? Et quelles sont les différences avec la navigation sur un bateau classique?

"Un de mes amis a effectué la première partie du trajet mais a dû ensuite reprendre son poste sur le Ponant. Quand il m'a proposé de le remplacer, j'ai immédiatement été séduit par ce défi: boucler un tour du monde à bord d'un navire propulsé uniquement grâce à l'énergie solaire".

"Le plus important, le plus déroutant au début, c'est d'apprendre comment tout cela fonctionne. L'autonomie est réduite mais la production d'énergie est permanente pendant la journée quand on dispose d'un bon ensoleillement"

"A ce sujet, la qualité des prévisions météorologiques est très importante puisqu'il faut choisir une route offrant un maximum d'ensoleillement. Comme je tiens le quart de 5 à 8 heures, j'arrive souvent en regardant l'aspect du ciel au lever du soleil à "sentir" quel sera l'ensoleillement de la journée et à choisir la route qui nous permettra d'éviter au mieux les passages nuageux. C'est là une petite touche humaine qui complète utilement les prévisions électroniques".



"Un autre point essentiel, c'est que les impératifs horaires sont complèment différents de ceux de la marine marchande classique. Ici, nous devons seulement nous assurer que nous arriverons à franchir l'étape dans les meilleurs délais. Par contre, un navire classique doit impérativement arriver à destination au moment qui lui a été désigné par son opérateur, même s'il lui faut augmenter sa vitesse et consommer plus de fioul pour rattraper un retard. Sur le Tûranor Planet Solar, l'ensoleillement est le paramètre le plus important".

"Une autre grande différence, c'est le silence et l'absence de vibrations. La propulsion est quasiment inaudible à part le faible battement des hélices. Cela donne au voyage une autre dimension: celle de se sentir encore plus proche de la mer et des éléments".

Souhaitons donc "Bon soleil!" à nos tour-du-mondistes d'un style nouveau, qui n'auront même pas eu l'occasion de profiter de l'ambiance folle des nuits de Phuket: entre les approvisionnements, les visites officielles et les conférences de presse, ils n'auront pas eu le temps de voir grand'chose de la perle d'Andaman.



P.v.K.

19-06-2013

 

Capitaine long cours voile Erwann Le Rouzic Tûranor Planet Solar escale marina Ao Po prototype révolutionnaire navigation bateau classique Ponant boucler tour navire énergie solaire ensoleillement prévisions météorologiques cellules photo-voltaïques marine marchande hélices mer tour-du-mondistes Phuket Andaman

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [2 autres articles sur le theme La mer]      [3 autres articles dans le secteur Nord de l'île]

réaction aux articles du siamois

Archives

Maman les p'tits bateaux...

Maman les p La dixième édition du Phuket Intermational Marine EXhibition, PIMEX pour les intimes, ouvrira ses portes du 21 au 24 mars. Voici une bonne occasion de revenir sur l'évolution du monde de la plaisance en Thaïlande. Depuis la suppression en 2004 des 230% de taxes affectant les navires importés en Thaïlande, Phuket a explosé dans le domaine de la plaisance.

[Lire la suite]19-06-2013

La Phuket King’s Cup et son armada de volontaires

La Phuket King’s Cup et son armada de volontaires Depuis sa création il y a 25 ans, la régate la plus importante d’Asie du Sud-Est voit une armada de volontaires se dévouer dès 6 heures du matin. Pourquoi? Pour avoir le plaisir de participer à cette semaine fabuleuse où l’on voit concourir les plus beaux voiliers d’Asie et avoir le privilège d’être conviés aux nombreuses soirées dans les plus beaux hôtels de l’île.

[Lire la suite]17-06-2013