Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Sorties

Coup de coeur pour les petits bars

Coup de coeur pour les petits bars Qu’ils soient à Chalong ou à Kata - mes deux endroits favoris pour passer la soirée - les petits bars ont ma préférence.

Avez-vous remarqué à quel point les petits bars sont plus accueillants? Pourquoi me direz-vous?
C’est simple: il y a à mon avis bien plus de timides que l’on ne croit. J’en vois déjà qui haussent les épaules en murmurant "Pas moi en tout cas"… Grand bien leur fasse!

Bref, lorsqu’un grand bar est quasi vide en début de soirée, le timide entre dans le bar et tous les yeux se tournent vers lui. Il devient vite rouge, confus puis met une demi-fesse sur un tabouret en attendant de ne plus être le centre d’attention.

Par contre, dans les petits bars, dès le 4ème client ça fait déjà “rempli” alors le timide n’hésite pas: peu de monde c’est déjà beaucoup de monde!

Et puis, avez-vous remarqué l’éclairage des petits bars?
Quelques guirlandes de petites loupiottes de toutes les couleurs, 2-3 lampions et c’est fini. Du coup, tout le monde est “beau” ou du moins plus beau qu’en slip de bain à la plage. La lumière tamisée rend le bar plus intime, on s’y sent en confiance, les bières servies dans des “condoms, (des capotes en français, c’est ainsi que s’appelle les petits pots en polystyrène dans lesquels sont glissées les bouteilles de bière) coulent à flot et le timide peut gentiment observer les jolies serveuses sans se faire remarquer.

Mais il y a mieux: le billard avec le seul point très lumineux du bar, juste au-dessus de la table. En s'y tenant à 10 cm du bord, le timide peut encore resté dans la pénombre. Ouf!

J’en reviens au billard: il est l’alibi du timide, la fierté du bon joueur et le bonheur du bar qui doit servir les assoiffés car bon sang, il faut rester debout et tourner autour de cette table. Ca donne soif.
Pour le timide, c’est une solide excuse: il peut, entre deux coups de queue (si j’ose dire) observer les filles sans être vu. Souvent une des filles du bar se propose de jouer avec lui et il se concentre alors un max car la fille lui dit “If you win I kiss you”… Ca arrive souvent d’ailleurs car elles font fréquemment en sorte de perdre, si le joueur leur plait bien sûr!

Quant au bon joueur, il se pavane, tient sa queue dignement à la verticale entre deux coups (j’en connais qui ont un sourire en lisant ça…) en toisant la “foule” et si de nombreuses paires d’yeux l’observent, il est encore plus heureux, attendant les bravos après un bon coup (ça y est, vous souriez encore, non?). Ca y est, on l’applaudit, il est content!

Si j’aime les petits bars, moi qui joue au billard comme un pied, c’est parce que c’est là que j’ai rencontré les plus chouettes filles. Grâce l’intimité due à la promiscuité, les filles bavardent souvent un peu avec les femmes, histoire de mettre les hommes en confiance… Ca fait convivial et moi j’aime ça. Les filles savent aussi que si je suis, par hasard, la maman d’un des jeunes garçons installés au bar, elles ont intérêt à me mettre de leur côté. Malignes ces filles!

Sur ce, je vous laisse car nous partons pour Chalong puis éventuellement Patong quoique… puis après surtout Kata pour y jouer une partie de billard sans doute.

La Mousse de Minuit

04-06-2013

 

Thaïlande Phuket Kata Chalong bar billard filles timide kiss intimité

[10 autres articles dans la rubrique Courrier des lecteurs]      [7 autres articles sur le theme Sorties]      [11 autres articles dans le secteur Kata-Karon]

réaction aux articles du siamois

Archives

Cherche joueurs de tarot à Phuket

Français en long séjour à Phuket cherche d’autres joueurs de tarot (suis entre Nai Harn et Rawai) Contact : jeanpierre.lamure@gmail.

[Lire la suite]08-12-2014

Mon Phuket Town by night avec Bouddha

Mon Phuket Town by night avec Bouddha Pour entamer cette virée nocturne en version originale, "Bouddha", un habitué de longue date de la nuit phukétoise, nous a donné rendez-vous vers 20h30 à La Cabane, son restaurant, connu pour sa cuisine éclectique, française, provençale, thaïe ou encore vietnamienne, est particulièrement réputé pour son coucous et sa bouillabaisse. Depuis plus de 12 ans, il y officie en cuisine.

[Lire la suite]23-06-2013

Un instantané, Khao Lak…..

Un instantané, Khao Lak….. Première patte posée il y a huit ans maintenant: souvenirs douleureux... Depuis, Khao Lak et ses environs ont changé: les travaux poussiéreux sur la voie et les lumières coupées à la nuit tombée, lui donneraient presque un air rétro.

[Lire la suite]17-06-2013

Les nuits de Kata se portent bien

Les nuits de Kata se portent bien Bonne nouvelle pour les résidents de Kata et Karon: 4U a ouvert ses portes quelques jours avant Noël. Il n'est maintenant plus nécessaire de risquer sa vie sur les routes menant à Patong ou à Naï Harn pour sortir en boîte ni de dépenser des fortunes en taxi pour s'imprégner d'une atmosphère de clubbing. 4U domine le quartier chaud de Kata dans la Club Med' Road.

[Lire la suite]17-06-2013

La Tournée des Grands-Ducs

La Tournée des Grands-Ducs Les karaokés "Sam Toum", neuf heures du soir: comme dans toutes les villes de Thaïlande, les karaokés se signalent par les guirlandes d'ampoules multicolores sur la façade et au-dessus de la porte, à ne pas confondre avec les maisons des esprits qui ont elles aussi ces guirlandes lumineuses.

[Lire la suite]17-06-2013

Coup de coeur pour toutes les fêtes

Coup de coeur pour toutes les fêtes Et pourquoi pas? Je viens d’ailleurs de changer d’avis sur la Saint-Valentin que j’accusais volontiers d'être issue de l’imagination de commerciaux et de publicistes pour vendre toujours plus.

[Lire la suite]05-06-2013

Coup de coeur pour les filles de bar

Coup de coeur pour les filles de bar Coup de coeur pour les filles des bars de Patong, celles qui m’appellent volontiers “Mama”. Je les écoute toujours avec attention quand elles partagent avec moi les petits et grands évènements de leur vie. Elles parlent souvent de leurs enfants laissés à la garde des grand-parents de l’autre côté du pays, me montrent leurs photos.

[Lire la suite]04-06-2013