Courrier des lecteurs Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Courrier des Lecteurs du Siamois, Canard de Phuket, est ouverte à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager directement, liée à ce qu'ils vivent ou ont vécu ici: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours à Phuket, en Thaïlande ou ailleurs en Asie du Sud-Est.

Certains courriers sont liés à des zones précises de Phuket: Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City; d'autres sont des témoignages sur la manière dont des habitants de Phuket découvrent la Thaïlande profonde. Ils traitent de sujets aussi nombreux que variés: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, fêtes, histoire, adresses utiles, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, ... Ces informations en français vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou de planifier vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Courrier des lecteurs

Coup de coeur pour les petits bars

Coup de coeur pour les petits bars Qu’ils soient à Chalong ou à Kata - mes deux endroits favoris pour passer la soirée - les petits bars ont ma préférence.

Avez-vous remarqué à quel point les petits bars sont plus accueillants? Pourquoi me direz-vous?
C’est simple: il y a à mon avis bien plus de timides que l’on ne croit. J’en vois déjà qui haussent les épaules en murmurant "Pas moi en tout cas"… Grand bien leur fasse!

Bref, lorsqu’un grand bar est quasi vide en début de soirée, le timide entre dans le bar et tous les yeux se tournent vers lui. Il devient vite rouge, confus puis met une demi-fesse sur un tabouret en attendant de ne plus être le centre d’attention.

Par contre, dans les petits bars, dès le 4ème client ça fait déjà “rempli” alors le timide n’hésite pas: peu de monde c’est déjà beaucoup de monde!

Et puis, avez-vous remarqué l’éclairage des petits bars?
Quelques guirlandes de petites loupiottes de toutes les couleurs, 2-3 lampions et c’est fini. Du coup, tout le monde est “beau” ou du moins plus beau qu’en slip de bain à la plage. La lumière tamisée rend le bar plus intime, on s’y sent en confiance, les bières servies dans des “condoms, (des capotes en français, c’est ainsi que s’appelle les petits pots en polystyrène dans lesquels sont glissées les bouteilles de bière) coulent à flot et le timide peut gentiment observer les jolies serveuses sans se faire remarquer.

Mais il y a mieux: le billard avec le seul point très lumineux du bar, juste au-dessus de la table. En s'y tenant à 10 cm du bord, le timide peut encore resté dans la pénombre. Ouf!

J’en reviens au billard: il est l’alibi du timide, la fierté du bon joueur et le bonheur du bar qui doit servir les assoiffés car bon sang, il faut rester debout et tourner autour de cette table. Ca donne soif.
Pour le timide, c’est une solide excuse: il peut, entre deux coups de queue (si j’ose dire) observer les filles sans être vu. Souvent une des filles du bar se propose de jouer avec lui et il se concentre alors un max car la fille lui dit “If you win I kiss you”… Ca arrive souvent d’ailleurs car elles font fréquemment en sorte de perdre, si le joueur leur plait bien sûr!

Quant au bon joueur, il se pavane, tient sa queue dignement à la verticale entre deux coups (j’en connais qui ont un sourire en lisant ça…) en toisant la “foule” et si de nombreuses paires d’yeux l’observent, il est encore plus heureux, attendant les bravos après un bon coup (ça y est, vous souriez encore, non?). Ca y est, on l’applaudit, il est content!

Si j’aime les petits bars, moi qui joue au billard comme un pied, c’est parce que c’est là que j’ai rencontré les plus chouettes filles. Grâce l’intimité due à la promiscuité, les filles bavardent souvent un peu avec les femmes, histoire de mettre les hommes en confiance… Ca fait convivial et moi j’aime ça. Les filles savent aussi que si je suis, par hasard, la maman d’un des jeunes garçons installés au bar, elles ont intérêt à me mettre de leur côté. Malignes ces filles!

Sur ce, je vous laisse car nous partons pour Chalong puis éventuellement Patong quoique… puis après surtout Kata pour y jouer une partie de billard sans doute.

La Mousse de Minuit

04-06-2013

 

Thaïlande Phuket Kata Chalong bar billard filles timide kiss intimité

[10 autres articles dans la rubrique Courrier des lecteurs]      [7 autres articles sur le theme Sorties]      [11 autres articles dans le secteur Kata-Karon]

réaction aux articles du siamois

Archives

Coup de gueule contre les promoteurs immobiliers

Coup de gueule contre les promoteurs immobiliers Bon sang! Non seulement je rencontre une pléthore d’agents immobiliers en tous genres lorsque je vais aux évènements de networking à Bangkok mais je les croise aussi -et surtout leurs “oeuvres”- à Phuket.

[Lire la suite]23-06-2013

Coup de gueule contre les coqs

Coup de gueule contre les coqs Ca y est: nous sommes dans un des endroits les plus calmes de Thaïlande à mon avis, le long de la rivière Kwai, près du minuscule village de Nong Bua, à 8 km de Kanchanaburi. Il est 6h14 exactement et plus moyen de fermer l’oeil: la faute aux 5-6 coqs qui se partagent la vedette de la scène pastorale du matin. Bon sang, ça me rappelle Chiang Mai il y a 10 ans.

[Lire la suite]19-06-2013

Coup de coeur pour les petits boulots

Coup de coeur pour les petits boulots J’ai une admiration incroyable pour les marchands des rues, les petits boulots qu’on trouve partout en Thaïlande. Les cordonniers qui travaillent à même le sol avec quelques outils, les couturiers aussi, les réparateurs de montres et d’horloges: tout ce petit monde fait de chacune de mes promenades une expérience dont je ne me lasse pas.

[Lire la suite]17-06-2013

La spiritualité contagieuse des Thaïlandais

La spiritualité contagieuse des Thaïlandais A 18h hier, nous étions 11 photographes du groupe Meet Up “Bangkok Photographers” à l’entrée du temple Pathumwanaram juste à côté de l’immense centre commercial Siam Paragon. L’objectif - c’est le cas de le dire quand on part faire des photos - était de prendre de jolies images de la célébration de Makha Bucha au temple.

[Lire la suite]17-06-2013

Un instantané, Khao Lak…..

Un instantané, Khao Lak….. Première patte posée il y a huit ans maintenant: souvenirs douleureux... Depuis, Khao Lak et ses environs ont changé: les travaux poussiéreux sur la voie et les lumières coupées à la nuit tombée, lui donneraient presque un air rétro.

[Lire la suite]17-06-2013

Coup de coeur pour “Le Celtique

Coup de coeur pour “Le Celtique Depuis dix ans, je me régale des plats préparés par Bertrand et son équipe: du jarret de porc à la délicieuse salade landaise en passant par les crêpes à la farine de sarrasin. Mmmmmmiam! Chaque fois que je suis à Phuket, rendre visite à Bertrand et Lek est un plaisir incontournable pour moi, surtout depuis leur installation loin du brouhaha de Kata.

[Lire la suite]17-06-2013

Coup de gueule contre les restos farangs ratés

Coup de gueule contre les restos farangs ratés Bon sang, lorsque je décide de manger farang, c’est à dire de la cuisine occidentale, ce n’est pas pour me taper du fast food ou autre malbouffe rapide faite d’aliments “préconditionnés”, si pas “prémâchés”, et de légumes en boîte. Je dois dire que ces restaurants fleurissent un peu partout et qu’ils sont heureusement assez faciles à reconnaître.

[Lire la suite]06-06-2013

Coup de coeur pour toutes les fêtes

Coup de coeur pour toutes les fêtes Et pourquoi pas? Je viens d’ailleurs de changer d’avis sur la Saint-Valentin que j’accusais volontiers d'être issue de l’imagination de commerciaux et de publicistes pour vendre toujours plus.

[Lire la suite]05-06-2013

Coup de gueule

Coup de gueule Eh oui, coup de gueule contre ces “farangs” qui gâchent la sérénité des salons de massage.

[Lire la suite]04-06-2013

Coup de coeur pour les filles de bar

Coup de coeur pour les filles de bar Coup de coeur pour les filles des bars de Patong, celles qui m’appellent volontiers “Mama”. Je les écoute toujours avec attention quand elles partagent avec moi les petits et grands évènements de leur vie. Elles parlent souvent de leurs enfants laissés à la garde des grand-parents de l’autre côté du pays, me montrent leurs photos.

[Lire la suite]04-06-2013

[Articles antérieurs]