Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Arts

Elles déménagent un max!!!

Elles déménagent un max!!! Unicorn Girl est un groupe de six Thaïlandaises qui dépoussièrent les scènes live de Bangkok. Un girls band" funk-rock aussi punchy que talentueux, qui se prépare à décoller pour Paris en vue d’une tournée estivale gauloise.










Elles s’appellent Aorn, Alice, New, Dom, Apple et Tuu. Rare groupe de filles évoluant sur les scènes des clubs de la capitale, majoritairement dominées par le sexe masculin, elles comptent bien prouver "que les filles peuvent faire aussi bien que les garçons", disent-elles. Le groupe fait chaque soir un malheur au Titanium, Sukhumvit Soi 22. On pourrait même dire qu’elles cassent la baraque. "Il est assez rare de voir sur scène un girls band ayant une telle énergie. On sent la passion dans leur musique et les 2 voix principales sont de grande qualité", explique René Marugg, le programmateur du festival de jazz de Hua Hin.
Auteur, compositeur et interprète de ses propres chansons, le groupe reprend aussi certains titres lors de ses concerts: The Killers, Blur, Placebo, les Cranberries, Alanis Morissette, Queen, les Red Hot Chili Peppers, U2, Radiohead, Nirvana, Tracy Chapman ou R.E.M. Les filles s’en donnent à cœur joie pour faire honneur à leurs aînés. "C’est un vrai coup de cœur qui mérite amplement de sortir de la confidentialité des clubs de Bangkok", explique leur représentant pour l’Asie du sud-est.

Une histoire d’amitié
Formé par pur amour pour la musique, le groupe repose aussi sur une grande histoire d’amitié. Quatre d’entre elles se connaissent depuis toujours et ne se sont jamais perdues de vue. Elles font tout ensemble : manger, travailler, se distraire ou papoter. Un mode de fonctionnement calqué sur celui des oiseaux que l’on nomme "Inséparables", ce qui fait la force de cette équipe de musiciennes. Car si Dom tient le rôle de leader du groupe, c’est simplement parce qu’il a fallu choisir un porte-parole pour "simplifier les séances promotionnelles", affirment de concert les six jeunes femmes. "Cette amitié joue un grand rôle sur la synergie du groupe, car elle leur permet de surpasser les individualités. Mais il est vrai que la qualité vocale des deux solistes, Dom et Aorn, font qu’elles sortent incontestablement du lot sur scène", explique René. Mais pas plus. Aucunes d’elles n'impose ses idées plus que les autres, et l’ensemble des décisions sont prises à l'unanimité. "Leur talent et leur force de cohésion n’ont pas échappés à la Société de Production Premier Party de Monte-Carlo, qui a signé l’exclusivité mondiale du groupe", continue René.

Europe mon amour…
Les premiers concerts du groupe en Europe ont eu lieu à Monaco, en 2010, au Mood’s Live Music Bar. "Le directeur artistique de la Société des Bains de Mer, Jean-René Palacio, a tout de suite fait confiance aux filles en signant pour sept concerts", dit-il. Suite à cela, tout s’est enchaîné très vite. Leur talent a fait effet boule de neige et le Conseil Général des Alpes-Maritimes, à son tour, a engagé les six jeunes femmes pour cinq dates, en juillet 2011. Avant de rejoindre Bangkok, elles se produiront également dans les murs du club parisien Le Divan de Monde. "Ce premier grand succès européen a poussé leur producteur monégasque à organiser une nouvelle tournée en France cet été", précise René Marugg.

Les filles décolleront donc pour la France pour effectuer une demi-douzaine de dates un peu partout dans l’hexagone. La première escale est prévue à Paris, le 3 juillet, pour assurer la première partie d’ artistes japonais, coréens et thaïlandais invités à jouer lors de la Nuit de l’Asie. Elles se produiront ensuite plus au sud, à Tende, Valberg, Beausoleil, Mandelieu et Tourrette-Levans.

Cap sur l’Asie
Elles ont aussi déjà eu l’occasion de donner un concert au Hard Rock Café d’Ho Chi Minh-Ville en septembre 2010, et commencent à se faire un nom un peu partout en Asie grâce à leur énergie scénique. Elles ont, depuis, été repérées par Chris Craker, un producteur anglais ex-employé du groupe Sony Music. Propriétaire des studios Karmasounds, près de Pattaya, l’homme décide alors de prendre en charge l’enregistrement de leur premier album.
Désormais, deux titres des Unicorn Girl sont téléchargeables sur le site iTunes : " When I’m Down" et "The Blood". "Il est bon que leur chansons puisse bénéficier d’une telle vitrine promotionnelle mais, croyez moi, ces filles sont nées pour la scène ! Le live ne pardonne pas les erreurs et elles savent parfaitement relever le défi sans fausse note", raconte René Marugg, qui tente de les faire tourner un peu plus en Asie, via la société de promotion des artistes locaux dont il est co-fondateur.
Le but de René est de donner davantage de visibilité au groupe pour lui ouvrir des scènes auxquelles il n’avait pas accès jusqu'à présent même si, selon lui, "elles les méritent amplement". Des discussions seraient actuellement en cours avec des clubs à Singapour, Macao et Hong Kong pour élargir le champ de tournée des filles. "Et j’ai bon espoir sur l’issue de tout ça", affirme René.
www.unicorn-girl-band.com

Qui fait quoi?

DOM
: l’atout lyrique. Chanteuse principale et guitariste, elle compose musique et textes, avec douceur et lyrisme. Ses références ultimes sont les Beatles, sur lesquels elle est incollable.








TUU: la pro du "solo". Avec ses effets de guitare Gibson, elle contribue à l’originalité sonore du groupe.










APPLE: le clavier-piano électro. Impossible de ne pas la voir lors des lives! Toujours de bonne humeur et souriante, quoi qu’il se passe.









ALICE: La touche rythmique d’Unicorn. Cette percussionniste et batteuse aime les cadences précises et aiguisées.










NEW: la gardienne du tempo. La bassiste aime faire vibrer les foules. Très attachée aux racines thaïlandaises, elle apparaît comme la voix de la sagesse au sein du groupe.








AORN: La rock attitude. Seconde chanteuse, elle apporte des tonalités vocales plus punchy dans l’interprétation des chansons.













Retrouvez-les sur www.unicorn-girl-band.com

Olivia Corre

17-06-2013

 

information informations français francophone Thaïlande Thaïlandais Thaïlandaise Thaï Thaïe Thaïlandaises thaïlandaise thaïlandaises thaïlandais Thaïs Thaïes thaï thaïs thaïe thaïes Phuket Bangkok rock concert Unicorn Girls girls\' band groupe musique guitare Hard Rock Café rythme filles bar Société des Bains de Mer Monaco Mandelieu Beausoleil Paris Tende Valberg Tourette-Levans Nuits de l\'Asie Le Divan du Monde Platinium Sukhumvit Gibson France

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [2 autres articles sur le theme Arts]      [46 autres articles dans le secteur Thaïlande]

réaction aux articles du siamois

Archives

Nakadia, la Brune Platine: de Korat à Berlin

Nakadia, la Brune Platine: de Korat à Berlin La DJane asiatique la plus connue au monde a parcouru la planète clubbing dans tous les sens depuis 8 ans, dépassant les 600 apparitions dans plus de 300 clubs et 52 pays, de la Full Moon Party de Koh Pha Ngan à la Love Parade de Berlin où elle vit désormais 8 mois par an.

[Lire la suite]23-06-2013

NAKONNAI ART MUSEIC: L’art et la vie

NAKONNAI ART MUSEIC: L’art et la vie A 10 ans, Kamon s’intéresse aux formes créées par les tuiles tombées du toit de son école à Songkla, plutôt que de jouer au foot comme ses petits camarades. Elles lui évoquent des formes, il en fait des sculptures, qu’il cache pendant deux ans sous les racines d’un arbre de l’Éveil.

[Lire la suite]17-06-2013