Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Légalité

La Loi est dure mais c'est la Loi

La Loi est dure mais c Il y a quelques mois de cela, alors que je déjeunais dans un de mes établissements favoris, j'ai été sollicité par le patron à propos d'une affaire bizarre. Il avait reçu une lettre d'un organisme officiel, lui demandant de soumettre tous les employés de sa compagnie, lui-même compris, à un dépistage anti-drogues. Celui-ci devait avoir lieu dans un hôpital reconnu par le gouvernement et ses résultats devaient parvenir à l'organisme officiel moins de trois semaines après réception de la lettre.

Le patron me demanda alors si je connaissais d'autres personnes qui auraient reçu une lettre similaire. Après avoir passé quelques coups de fil, j'ai pu lui confirmer qu'aucune de mes connaissances n'avait été soumise à ce type d'exigence officielle. Quant à la raison d'une telle injonction, je ne voyais que deux possibilités: un dépistage au hasard parmi les compagnies appartenant à des Farangs ou, plus probablement, la conséquence d'une dénonciation de la part d'un concurrent jaloux ou d'un "ami-qui-vous-veut-du-bien".

J'ai déjà évoqué les dangers qui résultent d'une dénonciation anonyme ou non. Là où auparavant ne régnait qu'une douce indolence tolérée par des policiers débonnaires, la Loi fait soudain son apparition avec tout un tas de règlements qu'il faut suivre à la lettre sous peine de passer en jugement.

Un ami juriste m'a dit un jour que l'arsenal législatif thaïlandais est l'un des plus complets au monde mais qu'il est rarement appliqué dans son ensemble pour des raisons pratiques. Il me citait comme exemple les règles d'hygiène dans le domaine de la restauration, qui sont plus drastiques que celles de l'USPH (United States Public Health, le service sanitaire américain). Cependant, elles sont impossibles à appliquer sans contraindre la quasi-totalité des restaurants et gargottes du Royaume à fermer leur porte. Néanmoins, si une plainte devait être déposée contre un restaurateur en dénonçant la saleté infâme de sa cuisine, il est fort probable qu'il aurait droit à une inspection musclée des services d'hygiène même si la cuisine de son voisin est dans un état encore plus déplorable.

Dans un autre contexte, on peut citer les sam-lo (moto avec side-car, ou triporteur, aménagé en étal ambulant, en taxi ou en fourgon) que tout le monde utilise mais qui sont interdits par le code de la route. S'il fallait les supprimer, la plupart des petits commerces feraient faillite. Mais il y a quelques années, suite à une brusque augmentation du nombre de Farangs utilisant ce moyen de transport, une plainte a été déposée au Commissariat de Chalong (si je me souviens bien) en invoquant le fait que les sam-lo sont réservés aux pauvres et que les riches Farangs ont les moyens de se payer une voiture. Dans les semaines qui ont suivi, nombre d'étrangers conduisant leur sam-lo ont été mis à l'amende alors que les Thaïlandais continuaient à circuler dans les mêmes véhicules, en toute impunité.

Pour en revenir au dépistage anti-drogues cité plus haut, le patron de l'établissement et ses employés n'avaient rien à craindre et n'ont produit que des résultats négatifs. Pourtant, l'incident n'est pas négligeable puisqu'il nous informe qu'une telle procédure existe et que n'importe quelle compagnie peut en devenir la cible.
De plus, que dit la Loi en ce qui concerne les demandeurs de permis de travail ou de séjour? Jusqu'à présent, le seul dépistage exigé est celui de la syphillis mais il est tout à fait possible que cela change un jour. Restez clean.

P.v.K.

05-05-2014

 

Thaïlande Thaïlandais Thaïlandaise Thaï Thaïe Thaïlandaises thaïlandaise thaïlandaises thaïlandais Thaïs Thaïes thaï thaïs thaïe thaïes Phuket information informations francophone francophones belge Belge belges Belges Suisse suisse suisses Suisses Françaises Français françaises française français organisme officiel dépistage anti-drogues hôpital gouvernement compagnies Farangs concurrent jaloux ami-qui-vous-veut-du-biens dangers dénonciation anonyme policiers Loi fait règlements jugement juriste arsenal législatif règles hygiène restauration drastiques USPH United States Public Health service sanitaire américains restaurants gargottes plainte déposée restaurateur saleté infâme cuisine inspection musclée sam-lo moto side-car triporteur code route petits commerces faillite Commissariat Chalong étrangers amende permis travail séjour syphillis

[32 autres articles dans la rubrique Edito]      [6 autres articles sur le theme Légalité]      [46 autres articles dans le secteur Thaïlande]

Archives

Flottille de minibus à vendre, pas cher

Flottille de minibus à vendre, pas cher Une embellie pourrait bientôt alléger les embouteillages qui gâchent le charme de notre paradis tropical. En effet, une application plus dure des lois d'immigration pour les toursites risque d'immobiliser pour un certain temps une grosse partie de la flottille des minibus qui assurent la liaison quotidienne avec les frontières du Royaume.

[Lire la suite]24-05-2014

Le permis de séjour à l'année sur base d'un visa non-B: ses bûches et ses embûches.

Le permis de séjour à l Quand on travaille en Thaïlande, un des désagréments majeurs est de devoir quitter le territoire tous les trois mois pour un de ces fameux visa runs si mal nommés.

[Lire la suite]23-06-2013

La jungle du travail (première partie)

La jungle du travail (première partie) Les nouveaux venus à Phuket posent souvent des questions, judicieuses ou non, sur l'opportunité et la difficulté à travailler ou ouvrir une affaire dans l'île. S'il est vrai que l'application des lois a été solidement renforcée depuis une dizaine d'années, il n'empêche que cela reste possible pour ceux qui ont vraiment l'envie de faire les choses sérieusement.

[Lire la suite]23-06-2013

La jungle du travail (deuxième partie)

La jungle du travail (deuxième partie) Les nouveaux venus à Phuket posent souvent des questions, judicieuses ou non, sur l'opportunité et la difficulté à travailler ou ouvrir une affaire dans l'île. Voici donc le deuxième volet de l'enquête que le Paris Phuket a publié sur le sujet.

[Lire la suite]23-06-2013

La Suisse a enfin un Consul Honoraire à Phuket

La Suisse a enfin un Consul Honoraire à Phuket L'Ambassade de Suisse à Bangkok a nommé Madame Andréa Kotas Tammathin, résidente de longue date à Phuket, pour y occuper la position de Consul Honoraire.

[Lire la suite]17-06-2013

Vos premiers amis à Phuket

Vos premiers amis à Phuket Il est impossible de rater les panneaux en descendant de l'avion: "Tourist Police - 1155 - Your first friend". Pourtant, bien peu de touristes y prêtent attention et la grosse majorité d'entre eux n'aura jamais besoin des services de ces "premiers amis''.

[Lire la suite]17-06-2013