Dossier du Mois Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Comme son nom l'indique, le Dossier du Mois traite en profondeur d'un sujet particulier qui dépasse bien souvent les frontières de Phuket pour englober toute la Thaïlande: femmes d'affaires, filles de bar, couples mixtes, aventuriers de légende, expatriement, soins de santé, massages, etc...

Ces informations en français vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou de préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Dossier du Mois

Le Bouddhisme thaïlandais: entre pureté et luxure

Le Bouddhisme thaïlandais: entre pureté et luxure Toute religion, toute philosophie connaît parfois des périodes de crise. Les quelques scandales qui ont terni l'image du clergé bouddhiste en Thaïlande ces dernières années, sont la preuve que la recherche de la Voie du Milieu peut être difficile lorsque les tentations sont trop nombreuses. Néanmoins, il est dommage que seuls ces incidents déplorables aient eu droit aux échos de la presse internationale.

Car l'influence positive des moines sur la vie quotidienne des Thaïlandais est une réalité: elle se manifeste entre autres lorsque des soucis domestiques ne trouvent pas de solution. C'est alors qu'on se tournera vers tel abbé ou tel moine fameux pour son bon sens, qui calmera les esprits et aidera à résoudre le problème en l'éclairant de la sagesse du Bouddha. Et, contrairement aux commentaires sarcastiques de certains Farangs, ces conseils ne concernent pas uniquement les numéros gagnants de la prochaine loterie clandestine.

On rencontre en Thaïlande un curieux mélange d'étalage matérialiste et de piété profonde: ceux qui peuvent se le permettre vont faire leur dévotions dans leurs plus beaux atours, couverts de leurs bijoux les plus précieux; les belles de nuit arrivent au temple sur leur scooter dernier cri, un téléphone portable du plus récent modèle ostensiblement accroché à la ceinture. Dans l'esprit des fidèles, ils ne semble exister aucune contradiction entre le fait d'afficher sa richesse et de suivre une philosophie qui prône le détachement face aux biens matériels.

Peut-être est-ce là qu'on peut trouver l'explication des dérives qui ont affligé certains membres du clergé: issus d'une société extrêmement matérialiste qui accorde beaucoup d'importance à l'apparence et au prestige, ces quelques moines déviants n'ont-ils pas attrapé la folie des grandeurs lorsque leurs fidèles les ont inondés d'offrandes, leur ont témoigné trop d'admiration?

De la simplicité des moines de la forêt aux excès ostentatoires des déviants, en passant par les errances du clergé face à la montée de l'homosexualité masculine, voici un petit tour d'horizon du Bouddhisme thaïlandais aujourd'hui.


P.v.K.



La Nature est un remède

En Thaïlande, les moines ne restent pas cloîtrés dans leur lieu de prière. Durant la majeure partie de leur vie, ils traversent les forêts du Sud-est asiatique à la rencontre de la Nature.

L'île de Phuket en Thaïlande est surtout connue pour ses plages et son tourisme de masse. Mais elle recèle aussi un trésor d'humanité et de sagesse: Luang Poo Supha, 116 ans, le plus vieux moine du monde est très certainement parmi les doyens de l'humanité.
Luang Poo Supha n'est pas un moine comme les autres, c'est un moine des forêts. Cette très ancienne tradition qui remonte à l'époque du Bouddha, veut que les moines passent une grande partie de leur apprentissage et même de leur vie, à vagabonder dans la forêt. Luang Poo Supha a ainsi traversé à pied les forêts de Thaïlande, du Laos, du Vietnam, de Birmanie et d'Inde. Sans relâche il a parcouru le monde, jusqu'en France, avant de revenir en Thaïlande où il a fondé sur son chemin plus de 38 monastères de forêt.

L'enseignement est simple: observer et s'inspirer de la Nature en général et la forêt en particulier, qui est un lieu privilégié pour se recueillir et trouver la paix, voire l'illumination...
A la question des raisons de sa longévité, Luang Poo Supha répond: "Ne pas garder de haine ou d'envie en soi, vivre simplement et proche de la Nature". Luang Po Anek, un autre moine des forêts renchérit: "Pour trouver la Paix, il faut retourner dans la Nature. Vous ne trouverez pas la paix et le bonheur dans une société tumultueuse. Il faut être dans un endroit paisible et appaisé."
C'est d'une simplicité et d'une logique implacables... Mais pas pour autant si facile à réaliser...
Il ne s'agit pas uniquement d'aller se promener dans la forêt mais de souhaiter à nouveau se fondre dans la Nature. Reprendre conscience que nous ne sommes qu'une partie d'elle, et que nous ne devons pas chercher à la dominer ou l'instrumentaliser. Nous devons juste l'observer, l'admirer, la contempler, prendre la stature de l'arbre ou du rocher... Ce n'est qu'au prix de longues années d'apprentissage que le remède fera son effet. Comme tout traitement naturel, il agira lentement mais profondément. Saurons-nous être suffisement patients pour choisir cette voie naturelle?
C'est en tous cas très certainement une voie pour sortir de l'écueil dans lequel notre Société s'enfonce inexorablement. Nous ne changerons pas le Monde sans nous changer d'abord nous-mêmes de l'intérieur, sans changer notre vision et notre rapport à la Nature. Et pour nous changer, il nous faudra laisser la Nature infuser en nous, lentement mais sûrement. Redevenir, comme les anciens, proche de la Nature, des terroirs et des saisons. Un message d'apprentissage patient et de long terme, à l'ombre des forêts, tant qu'il y en a encore et qu'il est toujours temps...


D'après Tristan Lecomte / Pur Projet, L'Express


Chong-Ko, le robot bouddhiste

Chong-Ko, qu'on appelle le premier robot bouddhiste, a été créé par des étudiants du King Mongkut’s Institute of Technology Ladkrabang à Bangkok pour servir au cours du rituel de Dä-Na, une cérémonie d'aumônes.

Ce robot haut de 10 pieds (environ 9 mètres), habillé de blanc, aide à distribuer de la nouriture aux laïcs qui l'offrent à leur tour aux moines. Chong-Ko est contrôlé par l'intermédiaire d'un téléphone portable; de plus une webcam installée dans sa tête peut retransmettre la cérémonie pour ceux qui n'ont pu y assister.

Un des créateurs de Chong-Ko, Sathittham Sangthong, explique que ses condisciples et lui ont eu l'idée de ce robot pour commémorer le 2.600ième anniversaire de l'Illumination du Bouddha. Il explique que ce robot représente plus qu'un projet scientifique: c'est un moyen de créer quelque chose de positivement différent sur notre planète.

"Ceci n'est que le début de toutes les bonnes choses que nous avons l'intention de réaliser, dit Sangthong dans une vidéo. Je voudrais encourager chacun d'entre vous afin que vous fassiez de bonnes actions ou des choses que vous aimez pour notre monde afin que nous puissions y amener la Paix".


Claire Michalewicz pour shambhalasun.com et www.slate.fr



Un temple thaïlandais "rééduque" des transsexuels

Un temple au nord de la Thaïlande s’est donné pour mission de remettre des jeunes transsexuels dans le "droit chemin" grâce à la rigueur de la vie monacale et à des cours censés leur "apprendre à être des hommes". Des pratiques quelque peu extrêmes pour les jeunes novices qui luttent avec eux-mêmes, et pour les associations pour les droits homosexuels qui jugent ces mesures dangereuses

"Ils ont des règles ici, qui disent qu'un novice ne peut se poudrer, courir partout ou être efféminé". Mais Pipop reste convaincu qu'il est une femme et que la "rééducation" à laquelle il est soumis dans ce monastère thaïlandais est vouée à l'échec.
A 15 ans, caché dans sa sobre cellule monacale, il s'applique délicatement de la poudre sur le nez et les joues. "Je ne veux pas que mon visage soit gras ou sale, ni avoir le teint mat". Son geste, pourtant, relève de l'insoumission. Car Pipop Thanajindawong a été envoyé de Bangkok il y a deux ans par sa famille pour rejoindre ce temple, le Wat Kreung Tai Wittaya, près de la frontière avec le Laos. Objectif annoncé: "Devenir un homme".

Apprendre à être un homme
Une mission incongrue dans un pays où la tolérance est grande à l'égard de toutes les pratiques sexuelles, où les homosexuels sont acceptés sans rechigner et où les transsexuels sont considérés comme un "troisième sexe" à part entière. La Thaïlande est de facto l'un des pays du monde où ils sont les plus nombreux.
Mais sans doute sa famille n'est-elle pas en phase avec cette ouverture d'esprit. Elle a envoyé Pipop vivre comme un moine. Réveil avant l'aube, collecte de l'aumône et étude du bouddhisme ne le différencient pas des autres novices, dans cette étape traversée par quasiment tous les Thaïlandais, à un moment de leur existence.

Mais il suit aussi, le vendredi, un cours de maintien dans l'école qui jouxte le temple et où le proviseur, Phra Pitsanu, assène ses évidences: "Vous ne pouvez être autre chose que votre véritable genre, qui est d'être un homme. En tant que novice, vous ne pouvez être qu'un homme". Parfum et maquillages sont interdits, de même que le chant, la musique. Et même courir. Mais les infractions ne sont pas rares.
"Parfois, nous donnons à Pipop de l'argent pour s'acheter à manger mais il l'économise pour s'offrir du mascara", regrette le proviseur. "Nous ne pouvons pas les changer tous, mais nous pouvons contrôler leur comportement pour leur faire comprendre qu'ils sont nés homme (...) et ne peuvent se conduire comme des femmes", assure-t-il. Même s'il avoue que trois des six étudiants diplômés ont malgré tout décidé de devenir des femmes.

Une méthode dangereuse pour ces jeunes
Le temple a inauguré ce cours pour jeunes entre 11 et 18 ans en 2008. Une initiative du précédent principal, Phra Maha Vuthichai Vachiramethi, qui craignait que les transsexuels - ou "katoeys"- dans les noviciats "fragilisent la stabilité du bouddhisme thaïlandais". Aujourd'hui, il espère que d'autres monastères adopteront ses méthodes pour "régler le comportement déviant des novices".
Mais ce discours indigne Natee Teerarojanapong, militant pour les droits des homosexuels et des minorités, pour qui tenter de modifier la perception par les adolescents de leur identité sexuelle est "extrêmement dangereux". "Ces gamins vont finir par se détester parce qu'ils auront entendus des moines leur dire que l'homosexualité est nocive. C'est terrible pour eux. Ils ne seront jamais heureux".
Phra Atcha Apiwanno, 28 ans, estime lui aussi que la société thaïlandaise n'est pas aussi tolérante qu'elle le prétend. La stigmatisation est telle qu'il a renoncé. "Je suis devenu moine pour briser mes habitudes, contrôler mes expressions (...). Je ne voulais pas faire ça".
Quant à Pipop, il semble constamment en lutte. Il a dû interrompre son traitement hormonal qui visait à lui donner de la poitrine. De ses vêtements de femme et son maquillage, ne reste qu'une discrète couche de poudre. Mais il n'entend pas se soumettre aux pressions familiales. "Je peux les rendre fiers de moi, même si je ne suis pas un homme", affirme celui qui a abandonné son rêve de devenir hôtesse de l'air pour briguer une carrière plus classique dans la banque. Après ses études, assure-t-il, il subira une opération chirurgicale. Mais le jour de sa sortie, "d'abord, je vais crier, hurler. Je serai enfin capable d'être moi-même".


D'après Le Petit Journal avec AFP



On lui refuse le froc car il est hermaphrodite

Un jeune homme a voulu devenir moine, comme le font la plupart des Thaïlandais une fois dans leur vie, mais on le lui a refusé. Motif: il est hermaphrodite.

Krittapak Duangchai, 30 ans, a un problème, écrit la Phuket Gazette. Sa pagode de la province de Lampang, dans le nord-est de la Thaïlande, où il réside, refuse de l’autoriser à porter la robe, à l’occasion du séjour que font la plupart des jeunes Thaïlandais à la pagode, parce qu’il est hermaphrodite. Les responsables religieux refusent qu’il séjourne à la pagode en compagnie des autres bonzes et des jeunes qui effectuent leur séjour traditionnel en religion.

Krittapak explique qu’il est simultanément homme et femme depuis sa naissance, et que cela a entraîné chez lui une certaine confusion en grandissant. Sa mère, en revanche, l’a toujours considéré comme une fille, l’appelant comme telle.  Mais après avoir passé des tests médicaux qui ont montré qu’il avait davantage d’hormones mâles que de femelles, il a décidé de vivre une vie d’homme et de se faire opérer. Les médecins ont même remarqué qu’il avait une moustache ainsi que des poils plus courants chez les hommes que chez les femmes.

Dans cette dualité des genres, Krittapak Duangchai a donc fait son choix. Il assure même avoir une petite amie. En faisant une requête auprès du bureau du district, il a d’ailleurs réussi à faire changer son sexe sur sa carte d’identité nationale, passant du statut de femme à celui d’homme. Reste qu’il n’a pas encore pu se faire opérer: sa mère se dit désolée pour son fils car sa famille n’a pas les moyens de lui offrir l’opération. Elle a lancé un appel à contributions pour pouvoir réunir la somme qui permettrait à son fils de devenir un vrai homme, et de pouvoir ainsi prendre le froc.

En France, la médecine dénombre officiellement environ 500 cas d’hermaphrodisme.


D'après Arnaud Roux pour Asie-info.fr



Les bouddhistes outragés par des photos sexy

Des photos publiées sur internet par un magazine pour hommes montrant un mannequin en lingerie parmi des statues du Bouddha font un tollé.

Sur la page Facebook du magazine Maxim apparaissent plusieurs photos d’un mannequin très court vêtu posant sur des marches au milieu de statues du Bienheureux, écrit le Nation. Sur l’une d’elles, la jeune femme pose sa main sur la tête et le bras d’une statue. Une autre la montre se cachant la poitrine, habillée d’un seul slip. Sur la troisième photo, la blonde est assise les jambes grandes ouvertes au milieu de la foule de statues.

En Thaïlande, cette publication a fait réagir le ministère de la Culture, le Bureau national du bouddhisme, le ministère de l’Information, de la Communication et de la Technologie. Le ministère des Affaires étrangères a été également prévenu, les images émanant d’un pays étranger.

Pour Pornchai Pinyapong, le président de l’Association mondiale de la jeunesse bouddhiste, ces photos sont une insulte au bouddhisme: "S’ils ne savaient pas que ce qu’ils faisaient était mal, ils peuvent alors le changer. Mais s’ils le savaient déjà, ils risquent de recevoir des réclamations", prévient celui qui veut écrire au magazine et prévenir plusieurs instances gouvernementales, dont le ministère de la Culture. Selon lui, le gouvernement devrait instaurer des punitions pour ceux qui malmènent ainsi les symboles religieux.

Cette année, un mouvement appelé "Connaître le Bouddha" a été lancé en Thaïlande et a manifesté pour attirer l’attention sur le mauvais usage de l’image du Bouddha. Son site internet passe en revue ce qu’on peut faire et ce qu’on ne doit pas faire avec les statues représentant le Bouddha. Selon un officiel, le ministère de la Culture devrait publier un petit manuel en thaïlandais et en anglais sur l’usage des symboles bouddhistes à des buts commerciaux afin de prévenir d’autres écarts de ce type à l’avenir.


D'après Arnaud Roux pour Asie-info.fr



Les amulettes magiques, un marché de 40 milliards de bahts

Le pouvoir d’une amulette dépend essentiellement de la bénédiction d’un maître et de son pouvoir spirituel. Plus le moine est connu, plus l’amulette aura de chance de posséder un pouvoir spirituel significatif. N’ignorant rien des principes de l’offre et de la demande, les plus grands maîtres limitent très sérieusement le nombre d’amulettes qu’ils vont bénir. Ainsi, les protections les plus précieuses seront très rares, donc chères.

La plupart des Thaïs souhaitant posséder une ou plusieurs amulettes, il est facile d’en imaginer le nombre considérable en circulation dans un pays de 65 millions d’habitants. La collection, l’échange et la vente d’amulettes en Thaïlande génère par là-même un marché qui brasse des milliards de bahts. Une étude du Kasikorn Research Center en 2008 estime que le marché des amulettes représente 40 milliards de bahts par an.

Le bouddhisme actuel souffre aussi d’une commercialisation à outrance avec des panneaux publicitaires, qui le long des routes de province annoncent les foires du temple, ou ce centre bouddhiste de Dhammakaya (qui s’étend sur quelque mille hectares et situé à PathumThani, à quelque 20 km de Bangkok), qui dispose de 100 millions euros d’actifs financiers et qui  a sa propre chaîne de télévision. Une forme de bouddhisme, qui loin de condamner le capitalisme, l’encourage.


D'après thailande-fr.com



Sexe, drogue et luxe: quand les moines bouddhistes dérapent

Renoncer à toute possession matérielle, méditer et mener une vie exemplaire... pour certains moines, le quotidien est tout autre.

Le Bouddhisme? C'est le Dalaï-Lama, les moines qui s'immolent par le feu pour dénoncer la tutelle chinoise sur le Tibet, et la méditation. Mais c'est aussi ces 31 moines "exclus", mercredi 10 juillet, pour avoir consommé de la drogue. Et ils ne sont pas les seuls à avoir failli aux principes de leur philosophie

Ces hommes qui se repèrent par leur crâne rasé et leur tenue orange sont en effet loin d'être à l'abri des tentations et des excès. Francetv info vous présente quelques exemples de moines bouddhistes au profil "sexe, drogue et rock'n roll".

Le goût des stupéfiants...
Il n'y a pas que les sportifs dopés qui craignent les analyses. Les 31 bouddhistes thaïlandais de la province de Saraburi, dans le centre du pays, ont en effet été contrôlés positifs aux méthamphétamines lors de tests urinaires. Le supérieur d’un monastère a été inculpé pour trafic de stupéfiants.
Les autorités locales ont été alertées par des villageois qui se plaignaient de rassemblements suspects devant certains temples. La plupart des participants à ces réunions étaient liés au trafic de drogue. Pourtant, l'un des préceptes du bouddhisme est: "Je m’abstiendrai de consommer de l’alcool et quelque intoxicant que ce soit".

... et du bling-bling
Un jet privé, des lunettes de soleil dorées et des bagages d'une grande marque de luxe. Les protagonistes de cet épisode bling-bling sont trois moines bouddhistes, filmés ainsi parés lors d'un vol en Thaïlande, alors que le cœur de l’enseignement bouddhiste repose sur un rejet complet du matérialisme.
L’un des moines, réprimandé par sa hiérarchie, a expliqué que le jet avait été affrété par un fidèle pour le ramener depuis Bangkok à son monastère. Mais en Thaïlande, où 95% de la population pratique le bouddhisme, la vidéo - qui a été vue près de 900.000 fois sur YouTube - a fait polémique. Surtout parce que, comme l'explique The New York Times, les moines ont perdu leur autorité religieuse dans le pays. Si la modernisation de la société thaïlandaise joue un rôle, leur perte d'influence est surtout due à leur comportement, souvent jugé indigne.

Luxure
Selon les préceptes du bouddhisme, les moines doivent s'abstenir de toute pratique sexuelle. Même un flirt innocent est considéré comme un péché. En 2008, le gouvernement thaïlandais a ouvert une enquête. Des moines étaient soupçonnés de draguer en ligne, rapportait The Daily Mail. Déjà en 2000, le Telegraph démontrait que certains ne résistaient pas aux charmes des dames. Le journal britannique a raconté qu'un moine thaïlandais avait été filmé en train de parader tête perruquée, en uniforme militaire, avec plusieurs filles, avec lesquelles il a eu des relations sexuelles.
Pourtant, le scandale le plus retentissant est probablement l'affaire de deux moines accusés d'avoir racolé un jeune de 14 ans, raconte encore The Telegraph.

Symbole de toutes ces turpitudes, l'un des moines bouddhistes filmés dans le jet privé, arborant des accessoires de luxe, fait actuellement l’objet d’une enquête pour possession de drogue, blanchiment d’argent et relations sexuelles avec un mineur.


D'après francetvinfo.fr



27-02-2014

 

Thaïlande moines cloîtrés prière forêts Sud-est asiatique Nature Phuket plages tourisme masse Luang Poo Supha plus vieux moine monde doyens humanité forêts Bouddha Laos Vietnam Birmanie Inde France monastères traitement naturel L\\\'Express Chong-Ko robot bouddhiste King Mongkut’s Institute of Technology Ladkrabang Bangkok Sathittham Sangthong shambhalasun.com www.slate.fr temple thaïlandais transsexuels vie monacale droits homosexuels novice efféminé monastère thaïlandais Pipop Thanajindawong Wat Kreung Tai Wittaya pratiques sexuelles troisième sexe bouddhisme Phra Maha Vuthichai Vachiramethi katoeys Natee Teerarojanapong identité sexuelle homosexualité traitement hormonal poitrine Le Petit Journal AFP froc hermaphrodite Krittapak Duangchai Phuket Gazette bonzes religionhermaphrodisme Asie-info.fr bouddhistes photos sexy mannequin lingerie Facebook magazine Maxim Nation Pornchai Pinyapong amulettes magiques Kasikorn Research Center Dhammakaya thailande-fr.com Sexe drogue Wirapol Sukp

[22 autres articles dans la rubrique Dossier du Mois]      [15 autres articles sur le theme Société]      [46 autres articles dans le secteur Thaïlande]

réaction aux articles du siamois

Archives

Un grand Roi s'en est allé, sa philosophie reste

Un grand Roi s Son Altesse Royale, le Roi Bhumibol Adulyadej, nous a quittés ce 13 octobre 2016. Son absence se fait déjà sentir, ne serait-ce que par l'afflux de citoyens venus rendre leurs derniers respects au Souverain disparu. Pourtant, sa philosophie nous reste et nous guidera, je l'espère, durant les décénies à venir.

[Lire la suite]15-10-2016

Journée internationale de la femme ce 8 mars: le point en Thaïlande

Journée internationale de la femme ce 8 mars: le point en Thaïlande Voici le point de vue d’une observatrice qui a eu et a encore un contact étroit et prolongé avec les femmes thaïlandaises: si elle ne revendique en aucun cas le savoir absolu sur la sociologie siamoise, cet article, écrit il y a huit ans et toujours d'actualité, peut avoir valeur de cas d’étude fiable.

[Lire la suite]26-04-2014

La corruption? Quelle corruption?

La corruption? Quelle corruption? On a pu voir ces derniers mois dans la presse locale une avalanche d'articles liés à la corruption régnant à Phuket.

[Lire la suite]13-10-2013

La criminalité en Thaïlande

La criminalité en Thaïlande La criminalité en Thaïlande est une réalité dont il vaut mieux avoir conscience, qu’on soit touriste ou expatrié. Les Thaïlandais sont d’un naturel relativement calme car le Bouddhisme décourage et condamne les actes d’impulsivité. Dès leur plus jeune âge les habitants du Pays du Sourire reçoivent également une éducation faisant la part belle au respect et à la politesse.

[Lire la suite]02-07-2013

Libre comme un poisson dans l'eau

Libre comme un poisson dans l Epinglée par les Etats-Unis et les Nations Unies, la Thaïlande chercherait-elle à redorer son image? Le 13 juin 2012, l’équivalent thaïlandais du FBI a perquisitionné à bord de deux chalutiers ancrés dans le port de Saem San, non loin de Bangkok, et secouru onze Birmans asservis depuis sept mois, raconte le webzine birman The Irrawaddy. Chacun d’eux avait été acheté 8.

[Lire la suite]23-06-2013

Phuket à l'heure arc-en-ciel

Phuket à l La célébration de la Phuket Pride durant la troisième semaine d'avril me semble une bonne occasion pour faire un tour d'horizon de l'homosexualité en Thaïlande.

[Lire la suite]23-06-2013

Les transports en commun: infos pratiques

Les transports en commun: infos pratiques En Thaïlande, aller du point A au point B tient plus à un exercice de sagesse bouddhique que d’une science exacte. Oui, le passager en particulier devra puiser en sa foi, faire confiance au destin et à sa bonne étoile.

[Lire la suite]23-06-2013

Les routes de Thaïlande: mode d'emploi partiel

Les routes de Thaïlande: mode d Même si aucun décès dû à un accident de la route n'a été déploré à Phuket durant la nuit du 30 au 31 décembre, les accrochages ont déjà fait cinq victimes sur l'île durant les 4 premiers jours de la "Semaine de tous les Dangers" qui marque la fin de l'année.

[Lire la suite]23-06-2013

Planète SIDA

Planète SIDA Les années '70, recueillant les fruits de la révolution sexuelle du mouvement Hippie, furent vraiment une période faste pour les adolescents qui se préparaient à faire leurs "premières armes".

[Lire la suite]23-06-2013

Vie de chien, mort de chien

Vie de chien, mort de chien C'était un bâtard insupportable qui traînait dans ma søøy: attiré par le fumet d'une de mes chiennes qui était en chaleur, il s'introduisait dans le jardin, fouillait les poubelles et croquait de temps en temps le cou à un de mes chats. Impossible de m'en défaire poliment: j'ai fini par le virer à coups de lance-pierre.

[Lire la suite]23-06-2013

[Articles antérieurs]