Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Fêtes

Le Nouvel An Chinois

Le Nouvel An Chinois Pour les six millions de Thaïlandais d’origine chinoise, le Nouvel An est une fête très attendue.
Pour entrer sereinement dans la nouvelle année, les traditions doivent être respectées.


Pour la communauté sino-thaïe, le Nouvel An est avant tout une fête familiale. La veille, on se rend au temple pour faire des offrandes aux dieux de la Terre et de la Chance ainsi qu’aux ancêtres. On place sur l’autel des canards ou des poulets, des fruits et des gâteaux souvent à base de durian. Ces offrandes de nourriture sont une façon symbolique de convier les ancêtres et les dieux au dîner de la famille.

Pour une nouvelle année prospère
Les Chinois placent de grands espoirs dans la nouvelle année : richesse, bonne fortune et prospérité pour toute la famille. Choi Sun, le dieu chinois de la richesse est une des figures clé des festivités du Nouvel An. Selon des traditions ancestrales, pour que la nouvelle année soit bonne, il faut impérativement respecter certaines règles. La maison doit être nettoyée de fond en comble pour que la bonne fortune à venir ne soit pas balayée avec la poussière. A minuit, il faut ouvrir en grand portes et fenêtres pour permettre à l’année écoulée de s’en aller. Enfin, rien ne doit être emprunté ou prêté le jour du Nouvel An. On offre également aux plus jeunes des enveloppes rouges "ang pao" contenant de l’argent – particulièrement attendues par les enfants - mais aussi des habits ou de la nourriture. Pour éloigner les mauvais esprits, les maisons et les gens se parent de rouge et on fait le plus de bruit possible.

La procession du dragon et la danse du lion
Pour que les mauvais esprits ne perturbent pas la fête, un lion parcourt les rues du quartier au rythme des percussions. Mais le clou des festivités est sans doute la grande parade du dragon qui passe de maisons en boutiques, apportant avec elle abondance, prospérité et bonne fortune aux habitants. A son passage, la coutume veut que le propriétaire des lieux allume des pétards géants en signe de remerciement pour la chance apportée.


D'après Eléonore FOSSE, Le Petit Journal


A ne pas manquer: la fête au Wat Chalong

Lorsque je suis arrivé ici il y a longtemps, des amis m’ont offert de les accompagner au Temple de Chalong afin de célébrer le Nouvel An Chinois.

Mon expérience de l’Asie était plutôt limitée aux clichés qu’on nous montre en Europe et je m’attendais à des cérémonies interminables avec des centaines de bonzes, des coups de gong et des clochettes.
Quelle ne fut pas ma surprise en arrivant sur place: une foule immense, une cohue indescriptible, des vendeurs de tout et n’importe quoi et les acheteurs qui font la paire; l’écran géant montrant un film de kung fu particulièrement sanglant; et surtout le stand où des jeunes filles en tenue légère tomberont dans un tonneau d’eau dès qu’un viseur adroit aura atteint la cible.

J’étais bien loin des clichés de la méditation transcendentale et autre yoga tantrique. J’étais dans la vraie vie, dans la vraie Thaïlande qui rit, qui vibre et qui est haute en couleur.

Il faut aller au Wat Chalong pour sentir le Nouvel An Chinois. C’est bruyant, c’est embouteillé, c’est un labyrinthe mais c’est une expérience inoubliable.
L'année du Singe commençant ce lundi 8 février, le festival devrait se clôturer dans une semaine. Qu'on se le dise!


P.v.K.

08-02-2016

 

nouvelle experience nourriture richesse prosperite particulierement festivites offrandes ancetres traditions interminables ceremonies remerciement centaines surprise clochettes apportee journalia longtemps celebrer arrivant chalongblorsque accompagner mattendais eleonore montrant labyrinthe embouteille thailande inoubliable festival terminera commencera tantrique transcendentale acheteurs nimporte vendeurs proprietaire sanglant meditation tomberont indescriptible quartier imperativement ancestrales prosperebles respecter certaines poussiere nettoyee symbolique familiale chinoise dorigine thailandais attendue sereinement communaute respectees fenetres perturbent percussions boutiques abondance apportant procession egalement emprunte enveloppes contenant eloigner attendues habitants

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [8 autres articles sur le theme Fêtes]      [9 autres articles dans le secteur Chalong]

réaction aux articles du siamois

Archives

Présence d’esprits: le Festival Végétarien de Phuket

Présence d’esprits: le Festival Végétarien de Phuket Du 1er au 9 octobre, Phuket rendra hommage aux dieux chinois et recevra en échange leurs bénédictions et remèdes. Pendant ces dix jours et neuf nuits, la population de Phuket Town et de Kathu vivra au rythme crescendo des cérémonies sanctifiées, dans les rues et autour d’une dizaine de temples.

[Lire la suite]02-10-2016

Le 12 août, anniversaire de la Reine et fête de toutes les mamans

Le 12 août, anniversaire de la Reine et fête de toutes les mamans Le 12 août, les Thaïlandais célèbrent l'anniversaire de la Reine Sirikit, considérée comme la "mère" du peuple. Mais c’est aussi la fête de toutes les mères du royaume. Fleur de jasmin, cadeaux et T-shirts à l’effigie de "Maman" seront donc de rigueur. En soirée, les esplanades de tout le royaume battront la chamade au rythme des feux d’artifice et divertissements en tous genres.

[Lire la suite]02-08-2016

Songkran: eau sans alcool ou alcool sans eau?

Songkran: eau sans alcool ou alcool sans eau? Comme chaque année à l'approche de Songkran, les autorités pondent tout un tas de mesures destinées à diminuer le nombre de blessures et de décès, surtout causés par les accidents de la route. Depuis quelques années, les canons à eau et lances à haute pression, artisanales ou non, sont théoriquement interdites.

[Lire la suite]09-04-2016

Le 6 avril, jour des Chakri, les bars ne vendront pas d'alcool

Le 6 avril, jour des Chakri, les bars ne vendront pas d Le 6 avril, les Thaïlandais célèbrent le jour des Chakri. Ce jour, férié en Thaïlande, correspond à l'anniversaire de la fondation de la dynastie des Chakri, le 6 avril 1782, dont le roi Bhumibol Adulyadej, ou Rama IX, est le neuvième représentant sur le trône.

[Lire la suite]09-04-2016

Makha Bucha

Makha Bucha Ce 22 février, les bouddhistes célèbrent Makha Bucha, qui marque l’anniversaire du sermon de Bouddha dans le jardin Véluwan. Ce jour, les fidèles thaïlandais doivent observer un certain nombre de règles et de rituels. Makha Bucha ou Wan-makha-bootcha, vient du mois hindou Magha et du mot sanskrit pooja signifiant célébration du culte.

[Lire la suite]20-02-2016

Wan Waa-Len-Tai ou la Saint Valentin à la thaïe

Wan Waa-Len-Tai ou la Saint Valentin à la thaïe Les Thaïlandais, c'est bien connu, adorent faire la fête et toutes les occasions sont bonnes dès qu'il s'agit d'être joyeux. Des parades de Noël commencent même à apparaître jusque dans les villes les plus reculées de l'Issan aux alentours du Wan Kissmass (Jour de Noël) alors qu'il n'y existe aucune tradition chrétienne.

[Lire la suite]13-02-2016

Nouvel an en Thaïlande, l’occasion de faire du mérite

Nouvel an en Thaïlande, l’occasion de faire du mérite Le passage d’une année à l’autre offre une opportunité très prisée par les bouddhistes de Thaïlande pour «faire du mérite» en visitant un des nombreux lieux sacrés du royaume En fait, il n’est pas rare pour certaines personnes de profiter de cette occasion pour visiter et rendre hommage aux motifs sacrés des temples et stupas dans tout le royaume.

[Lire la suite]17-01-2016

La spiritualité contagieuse des Thaïlandais

La spiritualité contagieuse des Thaïlandais A 18h hier, nous étions 11 photographes du groupe Meet Up “Bangkok Photographers” à l’entrée du temple Pathumwanaram juste à côté de l’immense centre commercial Siam Paragon. L’objectif - c’est le cas de le dire quand on part faire des photos - était de prendre de jolies images de la célébration de Makha Bucha au temple.

[Lire la suite]17-06-2013