Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Légalité

Le permis de séjour à l'année sur base d'un visa non-B: ses bûches et ses embûches.

Le permis de séjour à l Quand on travaille en Thaïlande, un des désagréments majeurs est de devoir quitter le territoire tous les trois mois pour un de ces fameux visa runs si mal nommés. Outre le fait de perdre une journée à se faire trimballer dans des conditions pas toujours confortables, dans des minibus dont les chauffeurs privilégient la vitesse à la sécurité, le charme de découvrir le poste frontière d'un pays limitrophe s'épuise rapidement quand on est forcé de faire ce voyage 4 fois par an.

Pour éviter ceci, il est préférable de demander un permis de séjour à l'année, dont l'obtention dépend de conditions variables selon les dernières directives émises par l'administration de Bangkok.
Pour ce faire, il existe deux possibilités: on peut s'adresser à un de ces nombreux cabinets d'"avocats" qui s'occupera de collecter tous les documents nécessaires et vous facturera ses services au petit bonheur la chance; on peut également essayer de l'obtenir soi-même mais dans ce cas, la barrière de la langue est insurmontable pour qui ne parle pas un minimum de thaï. Quoiqu'il en soit, une des premières démarches à effectuer consiste à aller demander à un des volontaires étrangers travaillant à l'Immigration, quels sont les documents requis au moment où vous voulez introduire votre demande. Les volontaires étrangers vous renseigneront gratuitement et, avec un peu de chance, l'un d'entre eux parlera français.

Pour obtenir mon premier permis de séjour à l'année sur base d'un visa non-B, j'ai dû m'y reprendre à 4 fois. Je me basais alors sur la liste des documents nécessaires, disponible sur Internet. Mais cette liste n'était pas remise à jour en fonction des dernières directives de Bangkok et les volontaires étrangers de l'Immigration n'existaient pas encore.

Supposons maintenant que vous avez obtenu le permis de séjour en question: il vous faudra le renouveler une fois l'année écoulée, ce qui est bien plus simple lorsqu'un premier permis de séjour de ce type a déjà été accordé.
Une visite préliminaire aux volontaires étrangers de l'Immigration s'imposera une fois de plus, juste au cas où la liste des documents à fournir aurait changé depuis l'an dernier.

Si vous travaillez "à votre compte" (vous avez créé votre propre compagnie par laquelle vous êtes employé), vous vérifierez et signerez tous les documents fournis par votre "avocat" ou vous monterez votre dossier vous-même pour le soumettre à l'Immigration.

Si vous travaillez pour un patron (une compagnie thaïlandaise que vous n'avez pas créée vous-même), c'est votre employeur qui s'occupera de ces formalités. A charge pour vous cependant de vérifier qu'on ne vous a pas oublié et que l'affaire suit son cours comme il se doit.

Parmi les documents à fournir figure notamment le bilan financier (financial statement) de la compagnie pour l'année fiscale précédente et les preuves que votre employeur comme vous-même êtes en règle face aux contributions.

Vérifiant le suivi de son cas, un de mes collègues a eu la surprise d'apprendre, trois jours avant l'expiration de son permis de séjour, que celui-ci ne serait pas renouvelé car son employeur était en retard pour la remise du bilan de sa compagnie.

Si mon compatriote ne s'était pas renseigné, personne ne prenant la peine de l'informer, il se serait retrouvé en dépassement de permis de séjour (overstay), c'est-à-dire dans l'illégalité la plus complète, avec risque d'expulsion et de mise sur la liste noire (blacklist) en cas de vérification du passeport lors d'un contrôle de routine par la police ou d'un accident de la route.

Même quand on se croit en règle et à l'abri, il faut rester vigilant.
Lorsqu'une telle situation se présente, même si ce n'est pas votre faute, vous serez quand même le premier à en payer les conséquences.

P.v.K.

23-06-2013

 

Thaïlande Thaïlandais Thaïlandaise Thaï Thaïe Thaïlandaises thaïlandaise thaïlandaises thaïlandais Thaïs Thaïes thaï thaïs thaïe thaïes Phuket information informations francophone francophones belge Belge belges Belges Suisse suisse suisses Suisses Françaises Français françaises française visa runs permis de séjour à l\'année Bangkok avocats Immigration visa non-B bilan financier financial statement overstay expulsion liste noire blacklist passeport contrôle police

[32 autres articles dans la rubrique Edito]      [6 autres articles sur le theme Légalité]      [54 autres articles dans le secteur Phuket]

réaction aux articles du siamois

Archives

Flottille de minibus à vendre, pas cher

Flottille de minibus à vendre, pas cher Une embellie pourrait bientôt alléger les embouteillages qui gâchent le charme de notre paradis tropical. En effet, une application plus dure des lois d'immigration pour les toursites risque d'immobiliser pour un certain temps une grosse partie de la flottille des minibus qui assurent la liaison quotidienne avec les frontières du Royaume.

[Lire la suite]24-05-2014

La Loi est dure mais c'est la Loi

La Loi est dure mais c Il y a quelques mois de cela, alors que je déjeunais dans un de mes établissements favoris, j'ai été sollicité par le patron à propos d'une affaire bizarre. Il avait reçu une lettre d'un organisme officiel, lui demandant de soumettre tous les employés de sa compagnie, lui-même compris, à un dépistage anti-drogues.

[Lire la suite]05-05-2014

La jungle du travail (première partie)

La jungle du travail (première partie) Les nouveaux venus à Phuket posent souvent des questions, judicieuses ou non, sur l'opportunité et la difficulté à travailler ou ouvrir une affaire dans l'île. S'il est vrai que l'application des lois a été solidement renforcée depuis une dizaine d'années, il n'empêche que cela reste possible pour ceux qui ont vraiment l'envie de faire les choses sérieusement.

[Lire la suite]23-06-2013

La jungle du travail (deuxième partie)

La jungle du travail (deuxième partie) Les nouveaux venus à Phuket posent souvent des questions, judicieuses ou non, sur l'opportunité et la difficulté à travailler ou ouvrir une affaire dans l'île. Voici donc le deuxième volet de l'enquête que le Paris Phuket a publié sur le sujet.

[Lire la suite]23-06-2013

La Suisse a enfin un Consul Honoraire à Phuket

La Suisse a enfin un Consul Honoraire à Phuket L'Ambassade de Suisse à Bangkok a nommé Madame Andréa Kotas Tammathin, résidente de longue date à Phuket, pour y occuper la position de Consul Honoraire.

[Lire la suite]17-06-2013

Vos premiers amis à Phuket

Vos premiers amis à Phuket Il est impossible de rater les panneaux en descendant de l'avion: "Tourist Police - 1155 - Your first friend". Pourtant, bien peu de touristes y prêtent attention et la grosse majorité d'entre eux n'aura jamais besoin des services de ces "premiers amis''.

[Lire la suite]17-06-2013