Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Farangs

Les Farangs, l'argent et le reste

Les Farangs, l S’installer en Thaïlande est une idée plutôt séduisante mais comment y gagner de l’argent quand on ne dispose pas d’une rente ou d’une retraite mensuelle ? Tour d’horizon des idées business les plus prisées par les expatriés occidentaux pour gagner de l’argent en Thaïlande.

Le e-commerce

Le e-commerce peut être une bonne solution pour gagner de l’argent en Thaïlande sans se compliquer la vie. En effet, vous pourrez travailler en ligne sans vous souciez de formalités telles que la constitution d’une entreprise ou l’obtention d’un permis de travail.
Si vous ne souhaitez pas vendre vos propres produits pour gagner de l’argent, il existe bon nombre de sites proposant des systèmes d’affiliation rémunérés à la commission.
Néanmoins, si votre boutique en ligne n’est pas déclarée et ne bénéficie pas d’une structure juridique thaïlandaise, vous ne pourrez pas bénéficier des avantages d’un visa business et serez donc contraint de jongler entre visa touristique et exemption de visa pour rester sur le sol thaïlandais.

L’import/export
En exportant des produits thaïlandais vers l’Europe ou en important des produits européens en Thaïlande, il vous est possible de mettre sur pied un business qui peut s’avérer très lucratif et faire gagner beaucoup d’argent.
Toutefois prudence: l’amateurisme n’a pas sa place dans le commerce international et tout projet devra être pensé avec beaucoup de soin afin d’assurer rentabilité et respect de l’ensemble des législations régissant la circulation des marchandises commerciales entre les différents espaces économiques (formalités de douanes, normes diverses…).

Les visites guidées
Beaucoup d’anciens employés de mastodontes du tourisme, désireux de monter leur propre affaire en Thaïlande, se lancent dans la commercialisation de visites guidées dans les hauts lieux du tourisme thaïlandais pour faire de l’argent.
A la tête d’une équipe de guides thaïlandais multilingues, ces entrepreneurs proposent des prestations thématiques allant de la balade familiale à dos d’éléphants au parcours du combattant en pleine jungle pour aventuriers amateurs de sensations fortes.

Les spécialités alimentaires étrangères
Les boulangers, pâtissiers et autres bouchers proposant des spécialités européennes de qualité ont le vent en poupe en Thaïlande. Outre les expatriés de plus en plus nombreux, prêts à tuer pour un steak haché juteux ou un chou à la crème, le peuple thaïlandais a amorcé depuis quelques années une véritable ouverture culturelle sur l’Occident qui se traduit également par une curiosité croissante pour cette alimentation si peu épicée dont les saveurs surprennent pour le meilleur comme pour le pire.

Les écoles de plongée
A une époque, ouvrir une école de plongée était vraiment un bon plan pour gagner confortablement de l’argent, un permis de travail et le visa qui va bien avec. Aujourd’hui, la concurrence est devenue ultra-agressive et le loyer des locaux en bord de mer situés dans les principales stations balnéaires a explosé.
De plus, la profession a muté et la plupart des écoles de plongée appartiennent maintenant à de grands groupes. Exister et faire de l’argent dans cet univers d’hyper compétitivité est devenu quasiment impossible pour une petite start-up.

Les bars (… à filles)
La pire idée de business possible pour faire de l’argent et qui pourtant continue à séduire les Farangs désireux de s’installer en Thaïlande.
Les bars, et plus spécialement les bars à filles, sont des entreprises de petite taille très difficiles à rentabiliser et baignant dans un univers où la corruption (notamment celle des officiers de police) est reine. Chers à l’achat, ils sont tous situés au même endroit ce qui rend la clientèle difficile à attirer et impossible à fidéliser. Ajoutez à cela le fait qu’en saison creuse les rues sont vides et vous comprendrez rapidement qu’il n’y a rien de sérieux à espérer de ce côté là.
Pour rencontrer le succès dans ce type d’aventure, il faut faire preuve d’un grand professionnalisme et d’une excellente gestion des contacts humains. Les Farangs qui arrivent en Thaïlande en pensant que ce type d’établissement va être amusant à gérer au quotidien finissent bien souvent ruinés et/ou alcooliques. Certains décrochent même la timbale en attrapant le sida.
Enfin, en ce qui concerne les bars à filles, n’espérez pas en retirer suffisamment pour vivre à l’européenne si vous n’en possédez pas plusieurs.

Les restaurants
La problématique des restaurants est un peu similaire à celle des bars pour ce qui est de gagner de l’argent en Thaïlande. Il n’y a pas de place pour les amateurs dans la profession: les investissements sont importants et les bénéfices difficiles à réaliser.
Toutefois, les perspectives de développement sont bien plus intéressantes que celles d’un bar si le restaurateur fait preuve de talent tant en cuisine que dans la gestion de son entreprise.

L’hébergement touristique
Le business de l’hébergement touristique peut s’avérer intéressant si le lieu d’implantation est bien choisi. Acheter un hôtel ou une guesthouse dans une zone touristique à maturité est une perte de temps et d’argent. Le bien est en effet extrêmement coûteux à l’achat et le rentabiliser dans un délai raisonnable relève de la mission impossible. En revanche, un investissement dans une zone touristique en devenir peut s’avérer intéressant pour gagner de l’argent. Une solide expérience en la matière est fortement recommandée dans les zones à forte concurrence.

L’informatique
Si la démocratisation de l’informatique en Thaïlande rend les cybercafés bien moins intéressants qu’à une époque, le secteur de l’informatique et d’internet a encore de beaux jours devant lui. Mise en place de sites vitrine pour professionnels du tourisme, webdesign, dépannage informatique ou encore applications mobiles: les besoins sont bien présents et la plupart des entrepreneurs ont largement de quoi s’occuper.

L’immobilier
L’immobilier a pris un peu de plomb dans l’aile depuis que les lois régissant l’accès à la propriété terrienne pour les entreprises étrangères se sont considérablement durcies.
La profession d’agent rémunéré à la commission sur les ventes aux particuliers reste cependant un créneau porteur si l’on dispose d’une solide expérience en la matière.

Il existe donc bon nombre de solutions permettant de gagner de l’argent en Thaïlande. Reste à construire un projet viable sur un marché de niche qui ne soit pas encore saturé. Les perspectives de développement existent mais il faut souvent savoir évoluer en dehors des sentiers battus (par les Thaïs notamment).


D'après Thaïlande-Infos.net



"Avoir une femme thaïlandaise est coûteux. Vous devez aussi vous occuper de sa famille".

Cette remarque d'un expatrié anonyme vivant en Thaïlande est tirée d'une enquête internationale de la banque HSBC réalisée à partir d'un échantillon de plus de 3.000 personnes vivant à l'étranger, afin de connaître les caractéristiques et avantages des principales destinations d'expatriation dans le monde. Sur 26 pays évalués, la Thaïlande se classe ainsi troisième derrière le Canada et l'Australie. Le sondage révèle que 47% des expatriés ont avoué avoir trouvé l'amour une fois installés dans le royaume. La Thaïlande se classe aussi quatrième sur la question de la "Facilité d'intégration"et troisième sur la "Qualité de vie". Globalement, elle se situe au-dessus de la moyenne mondiale, que ce soit dans les catégories "qualité de la nourriture", "logement", "vie sociale", "santé et bien-être"ou encore "divertissements". Néanmoins, plus du tiers (38%) des étrangers vivant dans le royaume considèrent que la barrière du langage est un défi de taille à relever en arrivant.

D'après Le Petit Journal

17-06-2013

 

Thaïlande affaires argent bizness business visa permis de travail permis de séjour autorites e-commerce alimentation bars filles restaurants hôtellerie guesthouse maison d\'hôtes restaurant restaurants restauration Internet immobilier achat vente maison resort resorts maisons appartement appartements import-export import/export visites guidées plongée sous-marine concurrence corruption police thaïlandais thaïlandaise

[22 autres articles dans la rubrique Dossier du Mois]      [11 autres articles sur le theme Farangs]      [46 autres articles dans le secteur Thaïlande]

réaction aux articles du siamois

Archives

Nostalgie, quand tu nous tiens...

Nostalgie, quand tu nous tiens... Quand un couple de potes a dû quitter Phuket où ils vivaient depuis quelques années, pour gérer des problèmes familiaux urgents en Europe, ils s'imaginaient que leur absence ne durerait que quelques semaines - voire quelques mois - tout au plus. Leur départ remonte maintenant à 5 ans.

[Lire la suite]17-09-2014

La route est longue

La route est longue Quand on circule sur les routes de Thaïlande, il arrive qu'on remarque sur le bord de la chaussée, des personnes qui agitent la main de haut en bas, faisant ainsi signe aux automobilistes de s'arrêter. Ce geste correspond au pouce tendu en Europe: ces gens sont des auto-stoppeurs.

[Lire la suite]01-01-2014

Une dépression sous les tropiques? Sans blague?

Une dépression sous les tropiques? Sans blague? Parmi ses nombreux enseignements, le Bouddha conseillait de choisir la voie médiane pour pouvoir mener une existence aussi équilibrée que possible. Ceci peut s'appliquer à plusieurs propos, qu'il s'agisse d'alimentation, de gestion financière ou d'hygiène de vie.

[Lire la suite]21-09-2013

Changer d'air fait du bien.

Changer d Lorsque la douce langueur des tropiques ne vous apporte plus aucun plaisir; lorsque vous vous mettez à maudire systématiquement les encombrements quotidiens aux abords du carrefour Darasamuth ou du rond-point de Chalong; lorsque les produits et les couleurs des marchés ne vous étonnent même plus; lorsque les sourires flamboyants des Thaïlandais passent inaperçus...

[Lire la suite]21-08-2013

Des touristes pas comme les autres

Des touristes pas comme les autres L

[Lire la suite]23-06-2013

De la tolérance à l'intégration

De la tolérance à l C'est une histoire qui pourrait concerner beaucoup d'Occidentaux installés à Phuket ou ailleurs en Thaïlande. Dans ce cas précis, il s'agit d'un jeune enseignant qui donne depuis quelques années des cours de français aux Thaïlandais qui désirent l'apprendre et aux enfants de couples mixtes, qui veulent se perfectionner.

[Lire la suite]23-06-2013

Les couples mixtes, ça marche?

Les couples mixtes, ça marche? Coup de coeur pour les Farangs heureux: je parle ici de ceux qui vivent en Thaïlande depuis au moins 5 ans, pas des vacanciers qui ne peuvent être malheureux que s'ils y mettent énormément de mauvaise volonté.

[Lire la suite]19-06-2013

Spécial Mère Noëlle (pour ceux qui y croient encore...)

Spécial Mère Noëlle (pour ceux qui y croient encore...) Les petites amies thaïlandaises en cinq points. Les femmes thaïlandaises sont séduisantes, c’est un fait. Chaque année, des milliers d’occidentaux succombent à leur charme et certains décident de s’engager dans une relation sérieuse avec l’élue de leur cœur.

[Lire la suite]19-06-2013

Nouveau tour de vis fiscal pour les expatriés français en Thaïlande

Nouveau tour de vis fiscal pour les expatriés français en Thaïlande Après les loyers perçus en France soumis à la CSG, la fiscalité pour les Français vivant à l’étranger s’alourdit encore avec une taxation à la CSG (15,5% en 2012) des éventuelles plus-values immobilières.

[Lire la suite]17-06-2013

Abba avait raison (Money money money...)

Abba avait raison (Money money money...) J'ai aidé un compatriote pendant plusieurs mois, une ancienne relation d'affaires qui vivait entre Bangkok et Pattaya. Suite à des circonstances un peu trop longues à expliquer ici, il s'est vu légalement nanti d'une somme d'argent assez considérable mais s'est également retrouvé emmêlé dans une série d'ennuis assez sérieux.

[Lire la suite]17-06-2013

[Articles antérieurs]