Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Arts

NAKONNAI ART MUSEIC: L’art et la vie

NAKONNAI ART MUSEIC: L’art et la vie A 10 ans, Kamon s’intéresse aux formes créées par les tuiles tombées du toit de son école à Songkla, plutôt que de jouer au foot comme ses petits camarades.
Elles lui évoquent des formes, il en fait des sculptures, qu’il cache pendant deux ans sous les racines d’un arbre de l’Éveil. Très vite il partage son repère avec une colonie de fourmis qui y créent leur cité autour des sculptures. C’est une cohabitation harmonieuse, qui inspire et renforce sa vocation artistique.


A 40 ans, Kamon est aujourd’hui à la tête d’une galerie d’art particulièrement originale à Naiharn, où se croisent peintres, sculpteurs, musiciens et artistes de toutes disciplines, dans un cadre onirique au milieu d’une superbe collection d’une centaine de bonsaï, qui vaudrait à elle seule la visite. Un parcours dans ce jardin peuplé de sculptures et dans l’enfilade de pièces où sont exposées des œuvres de nombreux artistes thaïs, invite à la méditation, à faire une pause dans le flux frénétique de la vie pour laisser s’épanouir les émotions et réfléchir à la marche de notre société.

Depuis 3 ans la Nakonnai Art Museic ouvre ses portes au public pendant les sept mois de haute saison, les cinq mois plus calmes étant consacrés à la création. Chaque mois un nouveau groupe d’artistes investit ses murs avec un vernissage musical à la clé. Chaque exposition est en effet réfléchie avec à la fois une approche picturale, une conscience sociale et une sensibilité musicale. La réouverture de la galerie, le 19 novembre, était placée sous le signe du jazz, Beach Clean-up, qui démarre le 17 décembre fait la part belle au respect de l’environnement, la suivante, Born 6128, célébrera la richesse de la diversité.

Pour Kamon la démarche artistique est indissociable de la conscience sociale et toujours intimement liée à la musique. Enfant des bidonvilles, élève brillant, il s’est donné à fond dans le dessin dès l’âge de 12 ans, jusqu’à fréquenter 3 ans le fameux College of fine Art de Bangkok. Il a ensuite travaillé pendant quelques années dans la capitale, avant de revenir à Songkla pour créer son premier rendez-vous des artistes, un petit pub/expo. Puis il s’est ensuite installé à Phuket, d’abord à Karon, où la prolifération de bars bien peu artistiques l’a poussé à trouver un endroit plus propice à son projet.

C’est enfin à Naiharn, soi Mangosteen, qu’il trouve le lieu qui convient à son projet de galerie pluridisciplinaire.
Située 84/34, Soi Sai Yuan 2 (Soi Mangosteen), la Galerie Nakonnai Art Museic accueille le visiteur dans un cadre propice à la sensibilité artistique.

Christophe Chommeloux pour Le Paris Phuket, © Caroline Laleta Ballini

17-06-2013

 

Thaïlande Phuket Nai Harn Rawaï Karon Songla Paris Nakonnai Art Museic peinture sculpture musique jazz galerie art pluridisciplinaire artiste artistes artistique artistiques peintres sculpteurs musiciens oeuvres épanouir émotions réfléchir société vernissage musical

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [2 autres articles sur le theme Arts]      [10 autres articles dans le secteur Rawai]

réaction aux articles du siamois

Archives

Nakadia, la Brune Platine: de Korat à Berlin

Nakadia, la Brune Platine: de Korat à Berlin La DJane asiatique la plus connue au monde a parcouru la planète clubbing dans tous les sens depuis 8 ans, dépassant les 600 apparitions dans plus de 300 clubs et 52 pays, de la Full Moon Party de Koh Pha Ngan à la Love Parade de Berlin où elle vit désormais 8 mois par an.

[Lire la suite]23-06-2013

Elles déménagent un max!!!

Elles déménagent un max!!! Unicorn Girl est un groupe de six Thaïlandaises qui dépoussièrent les scènes live de Bangkok. Un girls band" funk-rock aussi punchy que talentueux, qui se prépare à décoller pour Paris en vue d’une tournée estivale gauloise. Elles s’appellent Aorn, Alice, New, Dom, Apple et Tuu.

[Lire la suite]17-06-2013