Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Fêtes

Songkran: eau sans alcool ou alcool sans eau?

Songkran: eau sans alcool ou alcool sans eau? Comme chaque année à l'approche de Songkran, les autorités pondent tout un tas de mesures destinées à diminuer le nombre de blessures et de décès, surtout causés par les accidents de la route.




Depuis quelques années, les canons à eau et lances à haute pression, artisanales ou non, sont théoriquement interdites. Un ami m'a cependant rapporté que l'an dernier, il avait failli être jeté à bas de sa moto par un coup de Karcher. Comme quoi, il reste encore un long chemin à parcourir entre l'émission d'un décret et son application.

Dans le même ordre d'idée, le jet d'eau contenant des glaçons est aboli et les zones d'arrosages festifs sont clairement délimitées avec interdiction de se livrer à des batailles de jets d'eau au hasard des rues et des routes.

Cette année, deux mesures supplémentaires ont été promulguées au niveau national: la première concerne l'abolition des batailles de jets d'eau menées depuis l'arrière d'un pick up; la seconde interdit la vente de boissons alcoolisées à l'intérieur des zones festives.
Voici la liste des zones exclusivement réservées aux batailles de jets d'eau, dans lesquelles la vente et la consommation d'alcool (et de bières) seront strictement interdites:

. Le Parc de Saphan Hin à Phuket-Ville
. Le front de mer à Kata-Karon
. Soi Bangla et le front de mer à Patong
. Le Parc de Kamala
. La plage de Surin
. Le Parc National Sirinath à Naï Yang

Sachant que plusieurs des zones festives en question sont situées là où règnent des concentrations de bars, on ne peut que se demander si l'application du décret sur l'alcool sera vraiment suivie ou si cette nouvelle réglementation provoquera des scènes d'émeutes. A moins que les règles spécialement issues pour Songkran ne soient une fois de plus ignorées par la Police qui estimera sa mission accomplie une fois que quelques boucs émissaires, présents au mauvais endroit au mauvais moment, auront été interpellés et mis à l'amende.

Quoiqu'il en soit, Joyeux Songkran à tous!


Texte et photos P.v.K.




Songkran, la fête de l’eau et de l’âme

Songkran (สงกรานต์) est la version thaïlandaise de la fête du nouvel an bouddhique, theravāda, basée sur le calendrier lunaire. Elle est fêtée également en Birmanie, au Cambodge, au Laos et au Yunnan. Le fait de s’asperger d’eau est alors considéré comme une bénédiction rafraîchissante, au cœur de la saison sèche et chaude.

Issue de l’ancien brahmanisme indien, la fête de Songkran a fait son chemin depuis l’Inde jusqu’en Asie du Sud-Est. Jusqu’en 1457, cette fête n’était pas courante pour les gens ordinaires: elle était plutôt réservée aux cours royales qui étaient sous l’influence du brahmanisme et du bouddhisme. Ainsi les cours du Cambodge, de la Thaïlande, du Laos, de la Birmanie, du royaume de Lanna et du royaume de Lan Xang jusqu’au Xishuangbanna, dans le sud de la Chine, fêtaient Songkran.

Avant 1036, une fête de l’eau se célébrait déjà à la cour royale khmère, comme le montre la stèle découverte au temple de Hin Phimai. A cette époque, à la fin de l’empire Dvâravatî, les Khmers qui vivaient près du fleuve Chao Praya, en Thaïlande, avaient comme tradition de déposer des offrandes à base de nourriture durant la saison sèche à l’esprit des ancêtres, après la récolte. C’est plus tard qu’ils se mirent à célébrer la fête de Songkran venue de l’Inde.

Quand elle fut adoptée par la cour royale et ensuite fêtée dans les villages, les villageois assimilèrent la tradition des offrandes de nourriture aux esprits des ancêtres à la fête de Songkran (les Cambodgiens du fleuve Mékong considèrent que Phi Mae Si qui signifie "la grande femme" ou "la maîtresse femme", comme l’esprit le plus important.)

On peut donc considérer la fête du nouvel an de Songkran comme le bien commun des Asiatiques du Sud-Est.

Trois jours de transit
En langue sanskrit, Songkran signifie “le transit” ou “le déplacement”, en référence au calcul du temps où le soleil est en orbite autour de la constellation composée par les 12 étoiles fixes du zodiaque. Le Soleil tourne autour de chaque groupe pendant environ 30 jours, son périple autour des 12 étoiles du zodiac dure juste un an et correspond à la façon de comptabiliser les mois en Inde, ainsi que dans les pays de l’Asie du Sud-Est qu’elle a influencés.

Le premier jour du nouvel an correspond au moment où le soleil se déplace du Poisson en Bélier. La Terre forme alors un angle droit avec le soleil, et le jour est aussi long que la nuit. Même si selon le calendrier thaï moderne (solaire), la fête de Songkran se célèbre du 13 au 15 avril de chaque année à dates fixes et que ces jours sont déclarés officiellement fériés, la célébration du Songkran originel se calculait suivant les règles spécifiées dans le traité de calcul astronomique du Surya Siddhanta sur une base lunaire, comme les autres célébrations bouddhiques.

Songkran dure 3 jours: le 13 avril est appelé Wan Maha Songkran ou “la joyeuse fête de fin d'année”, le 14 avril est Wan Klang ou Wan Nao, et le 15 avril est considéré comme le premier jour du nouvel an ou Wan Thaloeng Sok.
Cette année, le Wan Maha Songkran tombe le dimanche 14 avril à 1 heure 58 minutes 48 secondes, le Wan Thaloeng Sok le mardi 16 avril à 5 heures 56 minutes 24 secondes.

L’eau, la vie
L’eau utilisée pour fêter le nouvel an de la fête Songkran est considérée comme un des quatre éléments essentiels. L’eau est le symbole de l’abondance et de la vie, car elle rend la terre productive et permet aux animaux de vivre. C’est pour cette raison que depuis longtemps l’eau est souvent utilisée dans diverses cérémonies par les Asiatiques du Sud-Est.
Pendant Songkran qui tombe durant la période la plus chaude, les gens s’aspergent d’eau pour éliminer la chaleur et se rafraîchir. Pendant Songkran, on verse de l’eau sur les épaules des moines et sur les mains des aînés pour célébrer le nouvel an en leur souhaitant du bonheur et pour recevoir leur bénédiction. On nettoie, avec de l’eau, les urnes funéraires des ancêtres et par la prière des moines, on organise un rituel afin de montrer notre gratitude aux ancêtres décédés. On utilise aussi l’eau pour nettoyer les maisons et les outils professionnels.

Désormais, la célébration de la fête de Songkran n’est plus très fidèle à sa fonction première, qui est de célébrer la bonté. Elle s’est transformée en une bataille d’eau, dans le seul but de se distraire. Beaucoup ont oublié les rôles et buts originaux de cette célébration: améliorer la vie par des offrandes et marquer du respect aux défunts.

A l’occasion de Songkran, on offre de la nourriture aux moines dans les temples qui sont les lieux de rencontre communs à tous, afin d’accomplir une action de grâce. Le deuxième jour ou Wan Nao, les gens apportent du sable au temple, pour construire des pagodes éphémères, dans l’espoir que ça leur portera chance. C’est d’ailleurs pour les jeunes femmes et hommes une bonne occasion de faire des rencontres.

Asperger d’eau la statue de Bouddha, que ce soit à la maison ou au temple, ou asperger les moines, est considéré comme une demande de bénédiction.
Asperger d’eau les aînés, ainsi que les professeurs qu’on respecte est considéré comme une bénédiction. Assis, ils béniront la personne qui leur a versé de l’eau parfumée sur les mains. Ce geste s’accompagne de cadeaux: on offre le Sabong (sous-vêtement) aux moines et le Sarong aux laïcs.

“S’asperger d’eau”, en dialecte du nord, se dit Le Dam Hua: ce mot est employé uniquement quand on se réfère aux aînés ou aux personnes âgées qu’on respecte, pour se faire pardonner d’avoir outrepassé ses droits avec eux ou pour recevoir leurs vœux de bonne année. La plupart des cadeaux qui les accompagnent sont des serviettes, des noix de coco ou des bananes, ainsi que le Som Poi.
On libère des oiseaux et des poissons pour se laver de ses péchés et s’exorciser pour obtenir le bonheur à l’occasion du nouvel an.

Multiples Songkran
Dans le Nord, la principale fête, célébrée à Chiangmai, s’appelle Praphaeni Pi Mai Muang. Le 13 avril est le Wan Sangkhan Long. Les habitants du Nord considèrent ce jour-là comme la fin de l’ancien calendrier. Ils lancent des pétards le matin ou tirent un coup de fusil pour chasser les malheurs de l’année. En fin d’après-midi, au cours d' une grande cérémonie religieuse, on organise un cortège avec la statue du Bouddha de la province. C’est à ce moment-là que la foule de Thaïlandais et d’étrangers se masse en une grande célébration religieuse et festive.

Le lendemain, le 14 avril ou Wan Nao, il est interdit d’user de mots rudes ou blessants, sinon cela portera malheur pendant toute l’année.

Le 15 avril, appelé Wan Phaya Wan ou Wan Thaloeng Sok, les villageois se lèvent au chant du coq pour remettre les offrandes aux moines et écouter leurs sermons au temple. En fin d’après-midi, ils aspergent d’eau leurs aînés.

Le 16 avril ou Wan Pak Pi, les gens vont asperger le responsable de chaque temple, ainsi que les aînés, pour demander pardon.

Enfin, le 17 avril ou Wan Pak Duean, le dernier jour, les villageois organisent une cérémonie de clôture du Songkran de Lanna, afin de chasser le malheur.


Au Nord-Est, la fête de Songkran est nommée Boon Duen Ha ou Trud Songkran. Cette fête locale est plus simple. La plupart des gens y accordent plus d'importance aux réunions de familles mais il y a malgré tout des activités organisées dans les sites touristiques. Les habitants de l’Isaan considèrent que le début de la fête commence à la pleine lune du 5ème mois lunaire, à 15h. Le moine va taper sur un grand tambour pour célébrer l’ouverture du calendrier du nouvel an.
Les laïcs se rejoignent alors au pavillon du temple pour verser de l’eau sur la statue de Bouddha, puis sur les aînés, en guise d’excuses. Après ils s’aspergent d’eau et construisent des pagodes de sable à l’intérieur du temple. On peut également accomplir une action méritoire en libérant des oiseaux, des poissons ou d’autres animaux.

Au Sud, l’histoire de la fête de Songkran est plus longue en raison des différences de croyances par rapport aux autres régions: au départ on considère que le début de la fête de Songkran correspond au changement du dieu protecteur de la ville.

Le 13 avril, premier jour de la fête, est le “jour du départ du Gouverneur”, célèbré par une cérémonie où on fait flotter la représentation du malheur dans la rivière et où on fait un vœu pour accéder au bonheur dans la nouvelle année.

On y croit qu’aucun dieu ne protège la ville le 14 avril ou Wan Wang. Pour éviter qu’un problème ne surgisse dans le domaine des affaires, les gens arrêtent toutes leurs activités et vont au temple pour faire des offrandes, verser de l’eau sur une statue de Bouddha ainsi que sur les aînés, dans le but d’être récompensés.

Le 15 avril, appelé “le jour de l’arrivée du Gouverneur” est le jour où le nouveau dieu est installé pour représenter le nouveau Gouverneur. Le peuple doit l’accueillir en s’habillant avec de nouveaux vêtements et en remettant des offrandes de nourriture aux moines du temple. Les gens vont ensuite asperger d’eau les aînés qui ne l’ont pas été lors du Wan Nao, afin de clore la fête.

Dans le Centre: le jour de Songkran ou nouvel an thaï commence le 13 avril, appelé Wan Maha Songkran. Le 14 avril est nommé Wan Klang ou Wan Nao” et le 15 avril est intitulé Wan Thaloeng Sok.
Pendant ces 3 jours, les habitants du Centre vont participer à des cérémonies religieuses, faire des offrandes, libérer des oiseaux et des poissons, verser de l’eau rituelle pour bénir les morts de leurs familles, verser de l’eau sur la statue de Bouddha, construire des pagodes de sable à l’intérieur du temple, verser de l’eau sur les aînés et, dans certaines provinces, défiler dans le cortège du chat qui est organisé pour solliciter la pluie. Aussi, les gens vont nettoyer leurs maisons et les alentours et en particulier le sanctuaire où se trouve la statue de Bouddha, ainsi que les urnes funéraires des ancêtres, afin d’éliminer toutes traces de souillures de l’ancienne année et que la nouvelle soit célébrée dans la pureté.

Songkran dans les pays voisins
Au Cambodge, la plupart des festivités ressemblent à celles qu’on voit en Thaïlande. La fête de Songkran est célébrée à Angkor Vat et à Angkor Thom. Elle dure 3 jours, entre les 14 et 16 avril, au début de la saison des récoltes. Le premier jour est le nouvel an ou Wan Maha Songkran. Selon la tradition, la célébration des festivités est chaque jour différente. Le premier jour, on remet les offrandes et on apporte le sable au temple, pour contribuer à la construction des pagodes.
Le deuxième jour est celui de la famille: les enfants restent avec leurs parents et on offre des cadeaux, souvent de l’argent ou de nouveaux vêtements. Le soir, les gens construisent des pagodes de sable. Enfin, le troisième jour propose différentes festivités, la plus populaire étant de jouer aux boules. On asperge d’eau la statue de Bouddha, ainsi que les aînés de la famille, dans l’espoir d’une vie prospère.


Au Laos, un des paradis pour les touristes thaïs, la fête de Songkran se célèbre presqu’à la même période qu’en Thaïlande, du 14 au 16 avril, ce dernier jour étant considéré comme le nouvel an. Plusieurs festivités sont semblables à celles de la Thaïlande, telles que les offrandes et l’eau qui est versée sur la statue de Bouddha.





En Birmanie, entre le 14 et le 16 avril, le sol et les rues écrasés de chaleur à la saison sèche sont rafraîchis grâce à l’eau déversée à profusion pendant la fête de Songkran. Les bouddhistes de Birmanie considèrent que la fête de Songkran est la meilleure période pour aller prier et demander des faveurs au temple, pour respecter les préceptes moraux, écouter les sermons et participer à d’autres festivités religieuses. En outre, c’est la période que choisissent les Birmans pour organiser les cérémonies d'ordination de leurs fils en jeunes moines, pour percer les oreilles et ordonner nonnes leurs filles. Il est fréquent de rencontrer dans les rues et les cours des pagodes des parades d’ordination durant ce mois-là. Après Songkran, chaque temple est donc exceptionnellement plein de jeunes moines et nonnes.
La fête de Songkran n’est pas seulement la période pour pratiquer les rites, elle est aussi une fête pour les enfants, les jeunes et les gens aimant s’amuser, qui peuvent en profiter pour s’exprimer librement et surtout pour s’asperger d’eau, chanter, danser et même s’habiller avec élégance, selon leur goût. Même si les Birmans aiment s’asperger d’eau, ils refusent d’asperger les moines, les nonnes, les yogis, les représentants des religions et les femmes enceintes.

L’Asie du Sud-Est est un territoire au passé glorieux, où ont coexisté depuis plusieurs milliers d’années de multiples cultures. La persistance des traditions y démontre les liens forts qui perdurent entre ces pays frères et, comme la beauté et la luxuriance des fleurs et des forêts, constituent autant d’appels à la joie collective.


D'après les textes de Montri Thipsak, Le Paris Phuket. Traduction de Phiangtawan Taweechuay - Photos Le Paris Phuket

09-04-2016

 

Thaïlande Thaïlandais Thaïlandaise Thaï Thaïe Thaïlandaises thaïlandaise thaïlandaises thaïlandais Thaïs Thaïes thaï thaïs thaïe thaïes Phuket information informations francophone francophones belge Belge belges Belges Suisse suisse suisses Suisses Françaises Français françaises française français Songkran สงกรานต์ nouvel an bouddhique theravāda Birmanie Cambodge Laos Yunnan brahmanisme indien fête Inde Asie Sud-Est bouddhisme Lanna Lan Xang Xishuangbanna Chine khmère temple Hin Phimai empire Dvâravatî Khmers fleuve Chao Praya Cambodgiens Mékong Phi Mae Si Asiatiques Surya Siddhanta Wan Maha Songkran Klang Nao Thaloeng Sok moines pagodes Bouddha bénédiction Sabong Sarong Le Dam Hua noix coco bananes Som Poi péchés exorciser Chiangmai Praphaeni Pi Mai Muang Long pétards Phaya Wan sermons Pak Pi Duean Boon Duen Ha Trud Angkor Vat Thom touristes Birmans nonnes yogis religions Paris Phuket Saphan Hin Phuket-Ville Kata-Karon Soi Bangla Patong Kamala Surin Parc National Sirinath Naï Yang

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [8 autres articles sur le theme Fêtes]      [54 autres articles dans le secteur Phuket]

réaction aux articles du siamois

Archives

Présence d’esprits: le Festival Végétarien de Phuket

Présence d’esprits: le Festival Végétarien de Phuket Du 1er au 9 octobre, Phuket rendra hommage aux dieux chinois et recevra en échange leurs bénédictions et remèdes. Pendant ces dix jours et neuf nuits, la population de Phuket Town et de Kathu vivra au rythme crescendo des cérémonies sanctifiées, dans les rues et autour d’une dizaine de temples.

[Lire la suite]02-10-2016

Le 12 août, anniversaire de la Reine et fête de toutes les mamans

Le 12 août, anniversaire de la Reine et fête de toutes les mamans Le 12 août, les Thaïlandais célèbrent l'anniversaire de la Reine Sirikit, considérée comme la "mère" du peuple. Mais c’est aussi la fête de toutes les mères du royaume. Fleur de jasmin, cadeaux et T-shirts à l’effigie de "Maman" seront donc de rigueur. En soirée, les esplanades de tout le royaume battront la chamade au rythme des feux d’artifice et divertissements en tous genres.

[Lire la suite]02-08-2016

Le 6 avril, jour des Chakri, les bars ne vendront pas d'alcool

Le 6 avril, jour des Chakri, les bars ne vendront pas d Le 6 avril, les Thaïlandais célèbrent le jour des Chakri. Ce jour, férié en Thaïlande, correspond à l'anniversaire de la fondation de la dynastie des Chakri, le 6 avril 1782, dont le roi Bhumibol Adulyadej, ou Rama IX, est le neuvième représentant sur le trône.

[Lire la suite]09-04-2016

Makha Bucha

Makha Bucha Ce 22 février, les bouddhistes célèbrent Makha Bucha, qui marque l’anniversaire du sermon de Bouddha dans le jardin Véluwan. Ce jour, les fidèles thaïlandais doivent observer un certain nombre de règles et de rituels. Makha Bucha ou Wan-makha-bootcha, vient du mois hindou Magha et du mot sanskrit pooja signifiant célébration du culte.

[Lire la suite]20-02-2016

Wan Waa-Len-Tai ou la Saint Valentin à la thaïe

Wan Waa-Len-Tai ou la Saint Valentin à la thaïe Les Thaïlandais, c'est bien connu, adorent faire la fête et toutes les occasions sont bonnes dès qu'il s'agit d'être joyeux. Des parades de Noël commencent même à apparaître jusque dans les villes les plus reculées de l'Issan aux alentours du Wan Kissmass (Jour de Noël) alors qu'il n'y existe aucune tradition chrétienne.

[Lire la suite]13-02-2016

Le Nouvel An Chinois

Le Nouvel An Chinois Pour les six millions de Thaïlandais d’origine chinoise, le Nouvel An est une fête très attendue. Pour entrer sereinement dans la nouvelle année, les traditions doivent être respectées. Pour la communauté sino-thaïe, le Nouvel An est avant tout une fête familiale. La veille, on se rend au temple pour faire des offrandes aux dieux de la Terre et de la Chance ainsi qu’aux ancêtres.

[Lire la suite]08-02-2016

Nouvel an en Thaïlande, l’occasion de faire du mérite

Nouvel an en Thaïlande, l’occasion de faire du mérite Le passage d’une année à l’autre offre une opportunité très prisée par les bouddhistes de Thaïlande pour «faire du mérite» en visitant un des nombreux lieux sacrés du royaume En fait, il n’est pas rare pour certaines personnes de profiter de cette occasion pour visiter et rendre hommage aux motifs sacrés des temples et stupas dans tout le royaume.

[Lire la suite]17-01-2016

La spiritualité contagieuse des Thaïlandais

La spiritualité contagieuse des Thaïlandais A 18h hier, nous étions 11 photographes du groupe Meet Up “Bangkok Photographers” à l’entrée du temple Pathumwanaram juste à côté de l’immense centre commercial Siam Paragon. L’objectif - c’est le cas de le dire quand on part faire des photos - était de prendre de jolies images de la célébration de Makha Bucha au temple.

[Lire la suite]17-06-2013