Article Aucun Le Siamois, Canard de Phuket, journal francophone de Thailande Le Siamois

Le Siamois, Canard de Phuket: informations en français pour les Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui aiment Phuket, la Thaïlande et la culture asiatique en général.

Vous y trouverez des informations en français sur l'ambiance de Phuket, sur la mentalité des francophones qui y vivent, sur les manifestations culturelles, les bons plans, les expériences personnelles des Français, Belges, Suisses, Québecois et autres francophones qui ont tenté l'aventure de Phuket.

Le Siamois, Canard de Phuket, est ouvert à tous ceux et toutes celles qui ont une expérience à partager: touriste, expatrié, coureur d'aventures, pilier de comptoir, femme d'affaire, planteur, plongeur et j'en oublie: tous ces récits, positifs ou non, contribueront à vous donner une idée de la manière dont la vie suit son cours par ici.

Que vous vous intéressiez plus particulièrement à une zone de Phuket - Patong, Kata, Karon, Chalong, Rawai, Nai Harn, Thalang, Cherng Talay, Kamala, Surin, Bang Tao, Nay Yang, Kalim, Ao Makham ou Phuket City - des informations sur ces communautés sont évoquées au fil des différents articles qui nous parviennent: vie de tous les jours, marchés, plongée, femmes, aventures, affaires, bons plans, adresses utiles, carte de l'île, liens vers d'autres sites, restaurants, hôtels, bars, Immigration, Police, Consulats et Ambassades, petites annonces, fêtes, histoire, courrier des lecteurs... Ces différentes rubriques vous offrent les informations en français qui vous permettront peut-être de bien débuter votre nouvelle vie ou préparer vos prochaines vacances dans le paradis tropical de Phuket, bercé par les vagues de la Mer d'Andaman.

Trop peu d'informations en français sur Phuket figurent sur le web. C'est la raison pour laquelle Le Siamois, Canard de Phuket, est né. Dès lors, si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas à nous contacter.

P.v.K.

Découvertes

Sur les routes du Siam (4e partie)

Sur les routes du Siam (4e partie) Dès la vente de notre “maison sur l’eau”, nous avons pris la route au départ de Phuket pour voir ailleurs car, comme dit le capitaine, “nous avons trouvé le pays dans lequel nous avons décidé de nous installer, maintenant, reste à trouver l’endroit que nous préférons dans ce pays”.













Premier bilan et Phuket


N’ayant pas encore pu parcourir l’est du pays et notamment la côte et les nombreuses îles du golfe de Thaïlande, avec ses Pattaya, Koh Samet, Koh Chang ou la trilogie Samui - Pha Ngan - Tao, notre île de référence reste Phuket. Nous avons adoré la campagne, les villes le long des rivières mythiques comme la rivière Kwai et le Mékong, les coins tranquilles sans l’ombre d’un touriste, la Thaïlande des combats de coq et des champs de canne à sucre à perdre de vue mais… mais voilà, Phuket a plein de qualités que nous n’avons pas vues ailleurs. Des défauts aussi mais…

Homme libre, toujours tu chériras la mer

Oooh, Phuket, tu possèdes tout d’abord ce charme particulier des îles, mais nous en avons vu plus de 200 lors de notre tour du monde, alors pourquoi toi ?
Pour les navigateurs que nous sommes, c’est sans doute parce que ta côte offre tant d’abris, dans de multiples baies aux décors si différents. De la baie de Nai Harn qui reste notre baie préférée, au grand “parking à bateaux” qu’est la baie d’Ao Chalong, nous sommes tombés sous le charme des couchers de soleil sur lesquels, du cockpit de Minuit, nous avions une vue superbe à 360°.

Mais, sans bateau me direz-vous… et bien il reste le Cap Prompthep, dont on admire les bateaux au mouillage dans la baie de Nai Harn, ou alors la longue plage de Kata, où l’on voit défiler les touristes de tous crins et surtout de toutes couleurs, du “rouge homard” des touristes ayant apparemment oublié la crème solaire, au “noir d’ébène” des expatriés locaux qui visiblement vont à la plage chaque jour de l’année. Comme disait un de nos amis : “Je vivais à Chiang Mai mais je suis revenu à Phuket parce qu’il y a la mer. Non que j’aille la voir tous les jours mais si j’ai envie de la voir, je sais que je peux y aller quand je veux”.

Ah la mer, on en a rêvé quand on était enfant alors pourquoi la quitter quand on a vécu “sur elle” pendant 15 ans. C’est une question que je me pose souvent. Oui mais la mer, la plage, c’est bien beau mais on ne passe pas sa journée à la plage quand même. Non, c’est vrai. Et là, Phuket manque cruellement de lieux historiques à visiter par rapport à Sukhothai ou même Nong Khai quoique, entre le monument aux héroïnes et le Vieux Phuket Town, il y a de jolies choses à voir et même de beaux endroits où manger, comme au Blue Elephant dans la somptueuse ancienne demeure de l’ambassadeur à Phuket Town. Mais c’est vrai, je vous le concède, les amateurs d’histoire restent sur leur faim.


Phuket, paradis culinaire, enfer routier

En parlant de faim, je pense bien sûr à une de mes occupations favorites, manger! Là, Phuket est imbattable.
Ici à Phuket on peux manger de tout, ce qui n’est pas le cas dans 90 % des villes dans lesquelles nous avons séjourné, à l’exception de Bangkok bien sûr. De notre gargote thaïe favorite, Hua Soi qui a déménagé de Chalong à Kata en passant par l’excellent restaurant Le Celtique, notre incontournable de la cuisine française, il y a plus de pizzerias à Phuket que de friteries dans mon village natal. C’est tout dire.
Quant aux prix, si décriés par ceux qui prétendent que Phuket est cher, sachez que c’est simple: ailleurs on paie le même prix, voire plus, dans les restaurants dits farangs et encore, il faut les trouver… Nous en concluons que pour les épicuriens que nous sommes, Phuket est le paradis des gourmets. On peut aussi tout y trouver. Ainsi, par rapport à 2002 lorsque nous avons jeté l’ancre à Phuket pour la première fois, il y a maintenant une flopée de bonnes boulangeries, alors qu’à l’époque nous faisions encore notre pain nous-mêmes pour manger autre chose que les pains carrés “calibrés”. Vous l’aurez compris, pour bien manger, Phuket gagne des points.

En revanche, au niveau de la circulation routière… entre les éboulements de la route de Patong, les embouteillages dès 16 h et les accidents de la route, rouler à Phuket représente un défi constant. C’est surtout la nuit que c’est stupéfiant et je pense que ce mot peut se justifier car là, les jeunes et moins jeunes, Thaïlandais et Farangs shootés au yaba et ayant ingurgité de trop nombreux mojitos ou Vodka Red Bull deviennent de vrais dangers publics tant pour eux-mêmes que pour les autres. Et ça c’est le point noir de l’île. L’afflux des étrangers, avec leur niveau de vie élevé, en font non seulement de bonnes cibles pour les voleurs à la tire qui deviennent de plus en plus violents, mais a généré l’arrivée de dealers, voire de gangs. L’argent facile a rendu Phuket dangereux et ça, c’est un mauvais point sur notre liste.

Une large communauté francophone

Par ailleurs un des points majeurs qui pèse dans la balance de notre choix futur est la présence d’expatriés. Un de nos critères pour choisir notre endroit de prédilection est la possibilité de rencontrer des étrangers qui y vivent en permanence: des francophones comme nous de préférence - non que nous n’apprécions pas les anglo-saxons - mais il est bon de se replonger parfois dans nos racines, notre histoire, notre culture et de pouvoir en discuter entre “gens du pays” ou plutôt entre gens de tous les pays où l’on parle français. Ainsi vous admettrez qu’entre les apéros Chez Chouchou à Kata, au Celtique chez Bertrand, à La Brasserie à Phuket Town ou partout ailleurs où les francophones se retrouvent, l’ambiance est toujours conviviale et puis, on y parle français!


Ghislaine Bovy pour Le Paris Phuket

23-06-2013

 

Thaïlande Thaïlandais Thaïlandaise Thaï Thaïe Thaïlandaises thaïlandaise thaïlandaises thaïlandais Thaïs Thaïes thaï thaïs thaïe thaïes Phuket information informations francophone francophones belge Belge belges Belges Suisse suisse suisses Suisses Françaises Français françaises française Pattaya Koh Samet Chang Samui Pha Ngan Tao île rivière Kwai Mékong Nai Harn Ao Chalong Cap Prompthep Kata touristes expatriés plage Chiang Mai mer Sukhothai Nong Khai Blue Elephant Bangkok Chalong farangs Farangs Chouchou expats

[83 autres articles dans la rubrique Articles]      [8 autres articles sur le theme Découvertes]      [54 autres articles dans le secteur Phuket]

réaction aux articles du siamois

Archives

Les fantômes sont parmi nous

Les fantômes sont parmi nous Dan Sai est un petit village de l’Issan, dans la province de Loei mais assez proche de Pitsanuloke, où il ne se passe rien.

[Lire la suite]23-06-2013

Expédition MEKONG 1000

Expédition MEKONG 1000 Il y a quelques mois, je vous annonçais l'expédition que préparait Patrick Gasiglia, le surfeur français bien connu de Phuket: la descente du Mékong en paddle surfsur 1.000 kilomètres, de Chiang Khan dans le Triangle d'Or, à Khong Chiam dans le Triangle d'Emeraude. Tout un programme...

[Lire la suite]23-06-2013

Sur les routes du Siam (3e partie)

Sur les routes du Siam (3e partie) Après 15 ans de navigation sur tous les océans du globe, parcourant plus de 60.000 milles nautiques, jetant l'ancre de leur voilier “Minuit” devant 216 îles, Ghislaine et son mari ont choisi Phuket pour achever leur tour du monde à la voile.

[Lire la suite]23-06-2013

Surf : le défi du Mékong

Surf : le défi du Mékong La "mère de tous les fleuves" inspire à Patrick Gasiglia, un aventurier phukétois intrépide et fanatique de glisse, un nouveau défi: SUP MEKONG 2012 ou parcourir les eaux du Mékong sur plus de 1.000 kilomètres en solitaire sur un paddle surf. Trouvant ses origines chez les peuples polynésiens, le Stand Up Paddle Surf (SUP) connaît actuellement un renouveau sans précédent.

[Lire la suite]23-06-2013

Sur les routes du Siam (2e partie)

Sur les routes du Siam (2e partie) Après 15 ans de navigation sur tous les océans du globe, après avoir parcouru plus de 60 000 milles nautiques, jeté l'ancre de leur voilier “Minuit” devant 216 îles, Ghislaine et son mari ont choisi Phuket pour achever leur tour du monde à la voile.

[Lire la suite]23-06-2013

Sur les routes du Siam

Sur les routes du Siam Après 15 ans de navigation sur tous les océans du globe, après avoir parcouru plus de 60.000 milles nautiques et jeté l'ancre de leur voilier Minuit devant 216 îles, Ghislaine et son mari ont choisi Phuket pour achever leur tour du monde à la voile.

[Lire la suite]23-06-2013

PHATTALUNG TERRE DE LÉGENDES

PHATTALUNG TERRE DE LÉGENDES Située au sud-est du royaume, Phattalung est une province montagneuse, verdoyante et légendaire, qui compte environ 40,000 habitants. Elle fut le refuge de nombreux brigands des régions avoisinantes, qui y faisaient régner une atmosphère de hors-la-loi, sous l’emprise de leur chef Khun Rung Don Sai.

[Lire la suite]19-06-2013

Les bars d'Udon Thani ou Patong il y a dix ans

Les bars d Udon Thani est une ville en pleine expansion mais c’est où ça, Udon Thani? Pour ceux qui n’ont pas franchi le pont Sarrazin, Udon Thani se trouve au Nord-Est de la Thaïlande, dans la région nord de l’Issan. Oui, oui, là d’où viennent les jolies filles des bars de Phuket.

[Lire la suite]17-06-2013